Politique

Donald Trump : « Les expulsions vont commencer » titre le Boston Globe

Le fameux quotidien “The Boston Globe” a imaginé la Une de son édition du 9 avril 2017, dans l’hypothèse où Donald Trump devenait président.

Si de nombreux journaux américains s’étaient déjà positionnés contre la candidature de Donald Trump dans leurs éditoriaux, aucun n’avait jusqu’alors affiché une telle prise de position.

Les titres et les articles de l’édition d’un des plus grands quotidiens de Nouvelle-Angleterre (avec le Boston Herald), racheté en 1993 par le New York Times, projette ce que sera l’actualité si Donald Trump s’installait à la Maison-Blanche le 8 novembre prochain.

boston globe trump

S’il s’agit de faux articles dans les pages « Idées » du journal, les titres n’en font pas moins froid dans le dos :

Les expulsions vont commencer

Les émeutes continuent

Des soldats américaines refusent l’ordre d’exécuter des familles de membres de l’Etat Islamique

Une nouvelle loi sur la diffamation veut s’attaquer aux “pourritures” dans les médias

Les marchés s’effondrent alors qu’une guerre commerciale est imminent

Plus légère, cette brève qui annonce Donald Trump dans les favoris pour le prix Nobel de la Paix en 2017 :

Il aurait réconcilié les chiites et les sunnites après 1 385 ans de schisme

Si cette une est une parodie, chaque titre et article fait référence aux véritables déclarations de Donald Trump au cours de ses interviews ou des discours prononcés dans sa course à l’investiture des primaires républicaines.

En effet, il a basé sa campagne sur sa volonté d’expulser des millions d’immigrés clandestins, ou encore il a tour à tour déclaré qu’il comptait faire assassiner les familles de jihadistes :

On ne peut pas le faire et, eux, ils peuvent couper des têtes !

Dans ce numéro irréel, intitulé le Grand Old Party (GOP), le parti républicain, doit stopper Trump, le Boston Globe accompagne ces faux articles d’un éditorial qui s’inquiète de la

vision de Donald Trump pour le futur de notre nation

et qu’il juge

très perturbante et profondément contraire aux valeurs de l’Amérique (…) C’est un exercice de prendre l’homme au mot. Sa vision de l’Amérique promet d’être aussi épouvantable dans la vraie vie qu’en noir et blanc sur cette page

Toutefois, le magazine aux 18 prix Pulitzer insiste sur le fait qu’après la primaire du Wisconsin, il est de moins en moins probable que Donald Trump parvienne à l’investiture républicaine en juillet. Et que si le parti républicain doit contrer Trump :

Les républicains doivent agir de la manière la plus sensée : mettre tous les obstacles légitimes possibles sur la route de Trump

Pour autant, le Boston Globe exhorte les républicains à

ne pas s’accommoder d’un candidat aussi radical et plus dangereux peut-être en désignant Ted Cruz

Si le parti trouve le courage d’écarter celui qui est arrivé en tête, il devrait être plus facile d’en faire de même avec le second.

Le Parti républicain mérite de s’élever vers un homme décent et respectable, comme Mitt Romney ou Paul Ryan, conseille le journal. Il vaut mieux perdre en ayant des principes qu’accepter un dangereux marché avec un démagogue.»

Publié le lundi 11 avril 2016 à 16:16, modifications lundi 11 avril 2016 à 16:16

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !