Politique

Affaire Karim Benzema : Nicolas Sarkozy estime que François Hollande est responsable

Nicolas Sarkozy a trouvé un coupable pour l’affaire Benzema qui fait actuellement polémique. L’ancien président de la République rejette la faute sur François Hollande… Explications

A quelques jours du coup d’envoi de l’Euro 2016, les Bleus doivent faire face à une grosse polémique. En effet, la non-sélection de Karim Benzema et Hatem Ben Arfa fait couler beaucoup d’encre. Et ce ne sont pas les propos de Karim Benzema qui ont calmé les tensions. Ce dernier a déclaré dans les colonnes du quotidien espagnol Marca :

Deschamps a cédé sous la pression d’une partie raciste de la France. Il faut savoir qu’en France le parti d’extrême droite est arrivé au deuxième tour des dernières élections.

Autant dire que les déclarations de l’attaquant français ont fait réagir le monde du football mais également la classe politique. Chacun y va de son commentaire, aussi bien à droite qu’à gauche. Passionné de football, Nicolas Sarkozy n’a pas manqué lui aussi de donné son point de vue sur toute cette affaire.

Le président des Républicains a d’ailleurs trouvé un coupable qui serait à l’origine de toute cette polémique. Non, il ne s’agit pas de Karim Benzema, ni de Didier Deschamps… mais bel et bien de François Hollande ! En effet, l’ancien chef de l’Etat a déclaré au micro de RTL :

Je trouve tout ça désolant pour le sport, pour la fête qu’est l’Euro, pour le football qui est ainsi politisé, mais c’est le résultat d’un communautarisme militant encouragé par ce gouvernement depuis quatre ans. Quand on flatte le communautarisme et les communautés, dès qu’il y a un problème, dès qu’un mot est prononcé, alors on ne peut pas parler d’islam sans être ‘islamophobe’, on ne peut pas parler d’immigration sans être ‘raciste’, on ne peut pas parler d’Europe sans être ‘europhobe’… Voilà le résultat.

Et d’ajouter :

Le gouvernement – et notamment François Hollande – a joué avec les communautarismes, a poussé les Français les uns contre les autres. Et le résultat, c’est ces déclarations insensées de Karim Benzema, de Jamel Debbouze et de ce pauvre monsieur Cantona.

Vous l’aurez compris, pour Nicolas Sarkozy, toute cette polémique ne serait que la conséquence de la politique menée par le gouvernement ces quatre dernières années. Voilà qui a le mérite d’être clair !

Publié le vendredi 3 juin 2016 à 13:06, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !