Actualité

#ONPC : Églantine Emeyé parle du handicap de son fils, “Je comprends les mères qui craquent”

Dans On n’est pas couché, Eglantine Eméyé a fait un témoignage poignant quant au désespoir d’une mère qui a tué sa fille polyhandicapé.

Le 17 octobre, Eglantine Eméyé était l’une des invités d’On n’est pas couché. Mère d’un enfant polyhandicapé, celle qui animait la saison passée Jour de brocante sur France 3, venait en plateau pour initialement parler de son livre Le Voleur de Brosses à dents. Dans cet ouvrage, cette mère de 41 ans a raconté la manière dont elle a dû se battre au quotidien pour le bien-être de son fils.

C’est en 2005 que son fils Samy voit le jour. Bébé, ce dernier fait un AVC avant d’être diagnostiqué hémiplégique du côté gauche et autiste. Un coup dur pour l’animatrice de télévision. Sur le plateau, Léa Salamé touchée par le combat de cette mère, l’a questionnée sur l’affaire de la jeune Méline. Une enfant polyhandicapée dont la mère a décidé d’abroger les souffrances. Eglantine Eméyé affirme comprendre la détresse de cette maman face à sa fille :

Pour parler crûment, je comprends le geste de cette mère et je pense que c’est la société qu’il faut condamner (…) on n’imagine pas la douleur que c’est, la solitude, je me suis sentie extrêmement seule, il y a un manque de structures.

Explique-t-elle dans un premier temps avant d’ajouter :

Dans mon cas, Samy ne dormait jamais plus de 3 heures et les réveils étaient d’une violence insoutenable. Lutter physiquement contre mon fils toutes les nuits, c’est quelque chose d’inimaginable (…) Parfois, quand je demandais ‘Mais bon sang, aidez-moi !’, jamais personne, aucun médecin, aucune éducatrice, n’a suggéré une seule fois de me relayer une nuit ! Comment voulez-vous humainement, physiquement, qu’on tienne ? Je peux comprendre que certains craquent.

Publié le lundi 19 octobre 2015 à 15:26, modifications lundi 19 octobre 2015 à 15:26

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

1 Commentaire