Monde

Turquie : 13 soldats tués et 55 blessés dans un attentat à Kayseri

Un nouvel attentat a visé la Turquie ce samedi 17 décembre. L’explosion d’une voiture piégée a tué 13 militaires et fait 55 blessés d’après des informations de “CNN Turk” obtenues auprès de sources de l’armée turque. Le drame s’est déroulé près d’une université dans la ville de Kayseri, au cœur du pays.

La Turquie a encore été frappée par le terrorisme en ce samedi 17 décembre dans la ville de Kayseri. Un attentat a visé un bus transportant des soldats turcs. 13 militaires ont été tués lors de cette attaque. On dénombre près de 55 blessés. Un communiqué publié par l’armée turque indique que des civils pourraient figurer parmi les blessés. Une voiture piégée serait à l’origine du drame. D’après des informations de l’AFP et de l’Associated Press, l’explosion serait intervenue dans la matinée, à 8h45, heure locale (6h45 heure française).

Cet attentat intervient donc une semaine après l’attaque qui a coûté la vie à 44 personnes dans le cœur d’Istanbul près du stade de football de l’équipe de Besiktas. Des policiers avaient été visés dans cette attaque terroriste. Un groupe armé radical kurde lié au Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK) avait revendiqué l’attaque : les Faucons de la liberté du Kurdistan (TAK).

Le Vice-Premier ministre turc Veysi Kaynak a d’ailleurs indiqué à la télévision que l’attaque de Kayseri ressemblait malheureusement à celle d’Istanbul.

Les circonstances de l’attentat de Kayseri

L’agence de presse Dogan a indiqué que le bus visé à Kayseri transportait des militaires en permission. Ils se rendaient au marché local. Le bus a été soufflé par l’explosion. Une épaisse fumée se dégage de la carcasse de l’imposant véhicule sur les premières images transmises par les médias locaux sur cet attentat. L’agence Dogan précise que la bombe aurait été placée dans une voiture. Elle aurait ainsi été déclenchée au moment du passage du bus. Le gouvernement turc a donc imposé une interdiction temporaire de diffuser les images de l’attentat. Cette pratique est d’ailleurs devenue courante depuis la multiplication des attaques ces derniers mois.

La Turquie victime du terrorisme depuis de nombreux mois

La Turquie connait une impressionnante vague d’attentats depuis l’été 2015. Ces attaques ont été attribuées au groupe Etat Islamique (EI, Daech) ou imputées au PKK et des mouvances liées aux Kurdes. L’aéroport international Atatürk d’Istanbul avait notamment été la cible d’un triple attentat-suicide en juin 2016. 47 personnes ont été tuées lors de cette attaque effroyable attribuée à l’Etat Islamique. En août 2016, Daech a commis un autre massacre à Gaziantep avec un attentat suicide qui a fait 57 victimes lors d’un mariage kurde.

L’attentat qui a le plus bouleversé le pays a d’ailleurs été commis le 10 octobre 2015. 103 personnes ont été tuées dans un double attentat-suicide lors d’un rassemblement pro-kurde. Cet attentat commis dans la ville d’Ankara est le plus meurtrier jamais commis en Turquie. Il a également été attribué à Daech.

Le coup d’Etat manqué de juillet dernier a laissé des traces dans le pays. Les purges menées par le président Erdogan ont attisé la colère et le désir de vengeance de certains groupes oppressés depuis de nombreuses années.

Parmi les blessés de l’attaque de Kayseri, douze seraient en soins intensifs et six dans un état critique d’après des informations du Figaro. L’attaque n’a pas encore été revendiquée pour le moment.

Publié le samedi 17 décembre 2016 à 15:31, modifications samedi 17 décembre 2016 à 14:32

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !