Monde

Suisse : Interdiction de plonger les homards vivants dans de l’eau bouillante

La Suisse vient de prendre une décision importante afin de protéger les homards qui connaissent un véritable calvaire lorsqu’ils se retrouvent en cuisine. Dès le 01er mars 2018, il ne sera plus possible pour les restaurateurs de plonger des homards vivants dans de l’eau bouillante.

Selon des informations d’Europe 1, les homards ne pourront plus être plongés vivants dans l’eau bouillante en Suisse. Une ordonnance a été émise par le gouvernement fédéral afin de lutter contre la maltraitance animale qui régnait en cuisine. Ce texte stipule que :

Les homards devront désormais être étourdis avant d’être mis à mort.

Les cris des homards ont finalement été entendus en Suisse !

Les défenseurs des droits des animaux et de nombreux scientifiques estiment en effet que les homards ressentent bel et bien la douleur lorsqu’ils sont ébouillantés. Le gouvernement suisse vient donc de prendre une mesure forte en faveur de la cause animale. Il sera donc dorénavant interdit de plonger les homards vivants dans de l’eau bouillante. Les crustacés devront être impérativement assommés avant d’être mis à mort, dans les cuisines des restaurants en Suisse.

Dans les cas les plus flagrants de maltraitance animale, les poissons et les crustacés subissent malheureusement les pires traitements en cuisine, sans pouvoir manifester leur souffrance et leur colère par des cris comme c’est fort heureusement le cas chez la plupart des mammifères.

Une victoire de plus pour les défenseurs des animaux

Cette mesure radicale, qui fait déjà beaucoup parler d’elle à travers la planète, intervient dans le cadre d’une révision des lois relatives à la protection des animaux. Le gouvernement fédéral précise ainsi qu‘à compter du 1er mars, « la pratique consistant à plonger les homards vivants dans l’eau bouillante, commune dans les restaurants, ne sera plus autorisée ». Selon des précisions de la télévision publique RTS, seuls les chocs électriques ou « la destruction mécanique du cerveau » seront autorisés.

L’ordonnance précise également que les crustacés ne pourront plus être transportés sur de la glace ou dans de l’eau glacée. Les homards devront être maintenus dans leur « environnement naturel ».

Reste à savoir si d’autres pays à travers la planète suivront l’exemple suisse. Espérons donc que les restaurateurs et les citoyens suisses appliqueront cette mesure dans le cadre de la lutte contre la maltraitance animale.

Publié le jeudi 11 janvier 2018 à 14:50, modifications jeudi 11 janvier 2018 à 14:52

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct