Monde

Nigeria : le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, a été blessé dans des bombardements

La lutte contre le groupe terroriste Boko Haram semble avoir connu une étape importante. Selon des sources sécuritaires, Abubakar Shekau, le chef de cette organisation aurait été blessé récemment.

D’après des informations dévoilées par la rédaction du Figaro et de l’AFP, le mouvement islamiste Boko Haram viendrait donc de subir un terrible revers. Son leader emblématique, Abubakar Shekau, aurait ainsi été blessé. L’un de ses adjoints directs serait même mort dans l’attaque. Ce coup terrible porté à l’organisation terroriste aurait été mené lors d’un bombardement aérien dans le nord-est du Nigeria. Cette information émane de sources sécuritaires.

Le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, visé par une frappe aérienne ?

Deux avions nigérians auraient donc procédé à des bombardements sur des cibles identifiées comme des combattants de Boko Haram. Les personnes visées étaient réunies à Balla, en pleine prière, vendredi dernier. Ce village se situe à près de 40 km de Damboa, la ville proche de la forêt de Sambisa, l’une des caches des islamistes.

L’AFP et le Figaro ont relayé les propos d’une source sécuritaire sur cette opération militaire de grande ampleur. Le combat contre Boko Haram serait donc en passe d’être remporté par les autorités nigérianes.

Shekau a été blessé dans le bombardement et serait soigné près de la frontière avec le Cameroun, vers Kolofata. Son adjoint, Abba Mustapha, alias Malam Abba, a été tué ainsi qu’un autre de ses lieutenants, Abubakar Gashua, alias Abu Aisha.

Une information encore officieuse

Cette information n’a pas encore été officiellement confirmée par l’armée nigériane. Les autorités ont déjà annoncé par le passé la mort du leader Shekau à trois reprises. Le chef de Boko Haram est apparu dans une vidéo de propagande en mars dernier. Il revendiquait alors une série d’attentats-suicides dans ce message.

Boko Haram : le visage de la terreur en Afrique

Boko Haram, qui peut se traduire par « L’éducation occidentale est un péché », est un mouvement qui prône l’instauration de la charia et souhaite l’application d’une pratique rigoriste de l’Islam. Le fondateur de ce mouvement sectaire, Mohamed Yusuf, est mort en 2009. Il a été remplacé en 2010 par Abubakar Shekau à la tête du mouvement. Boko Haram s’est même récemment scindé en deux factions en 2016 entre celle dirigée par Shekau et une autre sous l’égide d’Abou Mosab al-Barnaoui.

Les membres de Boko Haram ont commis de nombreux attentats, des massacres et des enlèvements au Nigéria. Ils ont également perpétré des actions terroristes sur d’autres territoires. Les pays visés sont notamment le Niger ou le Cameroun. Boko Haram a été classée comme une organisation terroriste en 2014 par le Conseil de sécurité des Nations unies. Ce groupuscule terroriste serait responsable notamment des rapts de 276 jeunes lycéennes à Chibok qui avaient ému la planète entière.

Le peuple nigérian paye donc un lourd tribut dans le conflit qui dure maintenant depuis huit ans. La lutte contre Boko Haram et cette insurrection menée par le groupe terroriste a fait ainsi plus de 20 000 morts et près de 2,6 millions de déplacés d’après des chiffres de l’AFP et du Figaro.

Publié le jeudi 4 mai 2017 à 10:33, modifications jeudi 4 mai 2017 à 10:20

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !