Monde

Libye : Des migrants vendus aux enchères comme esclaves

Un vidéo filmée en août dernier en Libye montrait des hommes vendus lors d’enchères aux esclaves. La chaîne CNN a alors décidé d’envoyer une équipe sur place pour en savoir plus. Les journalistes ont pu confirmer ces horribles ventes aux enchères.

C’est une vidéo édifiante qui a été envoyée à CNN en août dernier. Sur la vidéo on peut voir des hommes attendre debout. On peut alors entendre “Ce sont des garçons grands et forts pour les travaux de la ferme” et  “400, 700, 800”. Ces chiffres sont les prix, en dinars libyens, auxquels sont vendus les hommes debout, dans le but de devenir esclaves. Filmée dans un endroit inconnu de Libye, des journalistes de CNN ont décidé de se déplacer dans le pays afin de mener l’enquête sur ces horribles ventes aux enchères.

C’est la chose la plus incroyable que j’ai jamais vue

C’est une fois arrivés à Tripoli, la capitale de la Libye, que les journalistes vont faire des découvertes édifiantes. Ces derniers apprennent qu’une à deux ventes aux enchères se tiennent non loin. Pour assister à l’une d’entre elles, ils doivent sortir de la capitale. Enfin, c’est à l’arrière d’une maison de banlieue, dans le jardin, qu’ils constatent ces ventes. En effet, douze Nigérians, sont nommés “la marchandise” par leur geôlier, et très rapidement, ils sont achetés.

Je ne sais pas quoi dire, franchement. C’est la chose la plus incroyable que j’ai jamais vue

dit, choquée, la reporter devant la caméra.

Dans le cadre de leur reportage, les journalistes se sont dirigés ensuite dans un centre de détention de migrants à Tripoli. C’est là, qu’ils rencontrent plusieurs anciens esclaves. L’un d’entre eux, baptisé Victory, avoue

Oui, j’ai été vendu alors que je venais ici. (…) La personne venue m’acheter, leur a donné l’argent. Et ils m’ont amené à la maison. Ce n’était même pas beaucoup d’argent

D’autres migrants, qui racontent des histoires similaires, montrent leurs cicatrices, causées par leurs “maîtres”. Ils expliquent que leur propriétaire les fait travailler de force, mais aussi qu’ils subissent régulièrement des violences physiques.

Les passeurs complices

Chaque année, des dizaines de milliers de personnes tentent de rejoindre l’Europe via la Libye. Habituellement, ce sont les migrants qui ont donné tout ce qu’ils possédaient aux passeurs qui sont vendus. Ce fût le cas pour Victory.

Sur le trajet pour venir jusqu’ici j’ai été vendu. Après la première semaine, ils commencent à te frapper pour que l’argent arrive plus vite. J’ai mis 8 mois avant de pouvoir payer et de pouvoir partir. Si vous regardez la plupart des gens ici, si vous regardez leurs corps, vous verrez des cicatrices. Ils sont battus avec des câbles électriques.

Afin de dénoncer ces agissements, CNN a envoyé ses vidéos aux autorités libyennes. Ces ventes aux enchères d’esclaves n’étaient qu’une rumeur dans le pays.

On entend des rumeurs mais rien de si visible ne se passe devant nous

Avait simplement répondu un officiel libyen, interrogé en octobre par la CNN.

Publié le mercredi 15 novembre 2017 à 13:21, modifications vendredi 17 novembre 2017 à 9:47

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !