Monde

Une jeune Népalaise décède pendant son exil menstruel…

Mais quelle terrible tradition… C’est au Népal que ce rituel a lieu… Les jeunes Népalaises sont obligées de rester loin de chez durant la période de leurs règles. Elles doivent subir ce qu’on appelle un exil menstruel… et ça s’est révélé fatal pour une jeune femme.

Une pratique liée à l’hindouisme

La pratique de ‘l’exil menstruel est liée à l’hindouisme et vise tout simplement à bannir les femmes du foyer lorsqu’elles ont leurs règles. Ces dernières sont considérées comme impures, et les jeunes femmes doivent aller dormir loin de leur domicile, dans une hutte. Lorsque les menstruations sont terminées, elles ont le droit de rentrer chez elle…

En effet, ce rituel, qui s’appelle chhaupadi, bannit les femmes pendant qu’elles ont leurs règles. Plusieurs interdictions envers elles sont établies. Par exemple, elles n’ont alors plus le droit de toucher la nourriture destinée aux autres, ainsi que les icônes religieuses, le bétail ou les hommes. Et elles doivent vivre isolées, dans la hutte appelée la chhau goth. Il arrive même qu’après avoir accouché, la femme doive y séjourner pendant un mois…

Mais une jeune femme a été mordue par un serpent dans cette hutte. Et malheureusement, elle est décédée. L’exil menstruel est clairement pointé du doigt dans ce drame…

Plusieurs décès

La jeune femme décédée n’avait que 18 ans et s’appelait Tulasi Shahi. Elle est décédée vendredi matin dans le district de Dailekh, dans l’ouest du Népal. Victime d’une morsure de serpent, elle a survécu pendant sept longues heures. Mais comme sa famille l’a d’abord emmenée voir un chaman avant de la conduire à l’hôpital, elle a fini par mourir… Le traitement médical a été trop lent. Et c’est la police qui a finalement confirmé le décès de la jeune femme.

Elle n’est pas la première victime de l’exil menstruel. En effet, en 2016, deux femmes sont décédées suite à des accidents en lien avec ce rituel. L’une d’elle par exemple a inhalé le feu qu’elle avait fait dans sa hutte pour se chauffer… Et on trouve beaucoup de victimes de ce rituel ces dernières années. D’ailleurs, plusieurs défenseurs des droits de l’Homme dénoncent cette tradition.

Une interdiction

Il faut savoir que l’exil menstruel est interdit depuis plus de dix ans. Malheureusement, la pratique perdure au Népal notamment dans l’ouest du pays.

Dans certaines régions du Népal, les femmes venant tout juste d’accoucher doivent également passer jusqu’à un mois dans la hutte bâtie à l’extérieur de la maison et appelée «chhau goth». Actuellement, une proposition de loi est examinée au Parlement Népalais pour prévoir une peine de prison à ceux qui continuent à forcer les femmes à s’exiler durant les règles…

Il y a encore des progrès à faire en matière de droit des femmes

Publié le dimanche 9 juillet 2017 à 10:34, modifications dimanche 9 juillet 2017 à 9:33

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !