Monde

Japon : La drôle de grève des chauffeurs de bus

Pour faire grève, les chauffeurs de bus japonais ont une solution simple : ne pas faire payer les passagers.

Peu de grèves au Japon

C’est un cas particulièrement rare. Les chauffeurs de bus de la ville d’Okayama ont décidé de se mettre en grève. Mais les véhicules circulent encore. Ils ne veulent pas bloquer les passagers et ont donc opté pour une autre solution. Les voyages sont gratuits. Un drap blanc est posé sur le distributeur et ils refusent les paiements. Les chauffeurs sont en grève pour avoir une sécurité de l’emploi. En effet, un concurrent va se lancer dans la ville avec des lignes de bus ayant des tracés identiques à des tarifs plus bas. Or, l’entreprise pour laquelle, ils travaillent,  le groupe Ryobi ne leur garantit rien pour l’avenir.

Pour les chauffeurs, cela permet d’éviter le mécontentement des passagers tout en faisant pression sur l’entreprise. Cela leur permet sans doute de gagner le soutien d’une partie de la population. On a déjà vu la même technique à l’oeuvre en Australie en début d’année. Mais, le cas japonais est beaucoup plus rare. Les employés sont particulièrement dévoués à leurs entreprises et ce genre de procédé est donc vu comme extrême. Très peu d’employés ont recours à la grève pour faire pression.

En France, cette solution a été évoquée notamment au début de la grève de la SNCF. Le syndicat Sud Rail et la Fédération des usagers des transports et des services publics (FUT-SP) proposaient ainsi une “grève par gratuité”. Mais, concrètement, cette solution est interdite par la loi. Les contrôleurs qui agiraient ainsi pourraient être licenciés et poursuivis pour faute grave. De son côté, la SNCF avait botté en touche expliquant pourquoi elle ne voulait pas autoriser ce procédé.

Pourquoi on accepterait ? La SNCF n’a aucune revendication, ce sont les syndicats. La SNCF va appliquer la réforme du gouvernement.

Publié le vendredi 11 mai 2018 à 12:32, modifications vendredi 11 mai 2018 à 12:00

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !