Monde

Inde : un homme meurt aspiré par une machine à IRM

Inde

Un homme de 32 ans est mort en Inde après avoir été aspiré par une machine à IRM. Le médecin et son assistant sont poursuivis pour mort par négligence.

Un employé lui assure qu’il n’y a aucun danger

Les faits se sont déroulés le 27 janvier dernier dans l’hôpital BYL Nair de Mumbai (Bombay), en Inde. Un homme de 32 ans est mort aspiré par une machine à IRM (imagerie par résonance magnétique).

Cependant, Rajesh Maru ne faisait qu’accompagner un proche, lorsqu’il est entré dans la salle avec une bonbonne d’oxygène en métal. Or, les bijoux, les vêtements contenant des fibres métalliques, des fermetures glissière ou des implants médicaux sont interdits dans la salle.

Selon la chaîne de télévision NDRV, un employé lui a assuré que l’IRM était fermé et qu’il ne représentait aucun danger. Malheureusement la machine était en route. Il a immédiatement été aspiré par la force magnétique de l’appareil et a violemment percuté la machine.

Poursuivis pour mort par négligence

Interviewé, le beau-frère de l’Indien a indiqué :

Quand nous avons remarqué qu’il était interdit d’entrer dans la salle d’IRM avec des objets en métal, un employé nous a dit que cela ne présentait aucun danger et qu’ils le faisaient tout le temps. Le médecin et le technicien n’ont rien dit. Lorsque Rajesh est entré avec sa bonbonne, il s’est avéré que la machine était allumée.

Saignant abondamment, il a été rapidement conduit aux urgences, où il est décédé une dizaine de minutes plus tard. L’autopsie a révélé que Rajesh Maru avait succombé à un pneumothorax bilatéral. La police a indiqué avoir arrêté un médecin et son assistant. Ils seront poursuivis pour mort par négligence.

Publié le mercredi 31 janvier 2018 à 9:37, modifications mercredi 31 janvier 2018 à 9:07

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !