Monde

Fusillade de Las Vegas : Stephen Paddock était dépressif et avait perdu beaucoup d’argent

De nouvelles informations ont été dévoilées par l’AFP au sujet de Stephen Paddock, l’auteur de la fusillade qui a fait 58 victimes au mois d’octobre lors d’un concert à Las Vegas. Alors que Daech a revendiqué cette attaque effroyable, des éléments viennent d’être dévoilés sur la santé mentale de l’auteur des faits. L’homme traversait en réalité une phase de dépression après avoir perdu d’importantes sommes d’argent.

STORY - Episode 7/7

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédent

Selon de nouvelles révélations, l’auteur de l’effroyable fusillade à Las Vegas, Stephen Paddock, souffrait en réalité de dépression. Il aurait également perdu d’importantes sommes d’argent avant la tragédie. Stephen Paddock a tué 58 personnes et fait plus de 500 blessés au début du mois d’octobre durant un festival de musique dans le Nevada. Ces nouveaux éléments ont été révélés par le shérif de Las Vegas, Joe Lombardo. Les problèmes rencontrés par Stephen Paddock pourraient constituer « un facteur déterminant » dans sa décision de passer à l’acte.

Stephen Paddock traversait une phase de dépression après une importante perte d’argent

Paddock était un comptable à la retraite. L’auteur des faits était également un investisseur immobilier et un joueur de poker à ses heures perdues. D’après le shérif, Stephen Paddock avait perdu « une quantité importante de richesse », ce qui aurait entraîné une dépression. La perte d’argent soudaine et un rapide déclin social pourraient « avoir eu un effet déterminant sur ce qu’il a fait ».

Une fusillade qui a plongé l’Amérique dans l’horreur

L’auteur des faits a perpétré son attaque depuis sa chambre d’hôtel du Mandalay Bay à Las Vegas. Stephen Paddock a délibérément visé la foule de spectateurs d’un concert de musique country en plein air qui se situait en contrebas de son champ de vision. Stephen Paddock a tué 58 personnes et fait plus de 500 blessés. Cette attaque du 1 er octobre constitue la pire fusillade de l’histoire moderne des Etats-Unis.

Stephen Paddock se serait suicidé quelques instants avant l’intervention des forces de l’ordre dans sa chambre. Très peu d’éléments avaient filtré jusqu’alors sur les raisons exactes de son geste. La tragédie de Las Vegas a plongé les Etats-Unis dans l’horreur et a relancé le débat sur les armes à feu. La récente fusillade dans un lieu de culte au Texas vient également d’émouvoir l’opinion publique américaine.

La piste terroriste rejetée par les autorités américaines malgré la revendication de Daech

Le lendemain de l’attaque, l’Etat islamique avait revendiqué la fusillade. Paddock était présenté comme un « soldat du califat » dans le communiqué de l’organisation terroriste. Cette fusillade évoquait malheureusement le drame du Bataclan, survenu en novembre 2015, lors du concert des Eagles of Death Metal à Paris. Le FBI a, de son côté, écarté la piste djihadiste. Aucun élément tangible n’aurait été retrouvé sur les liens présumés entre le tireur de Las Vegas, Stephen Paddock, et Daech. Cette revendication aurait pu être faite de manière opportuniste.

Stephen Paddock semble donc s’inscrire dans la longue et tragique lignée des tueurs de masse aux Etats-Unis à en croire les récents éléments dévoilés par Joe Lombardo. L’enquête et les investigations menées par les autorités du Nevada pourraient apporter des éléments pertinents dans les semaines et les mois à venir.

Publié le mercredi 8 novembre 2017 à 13:37, modifications mercredi 8 novembre 2017 à 10:44

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédent

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !