Monde

Etats-Unis : L’exécution du condamné échoue… elle est reportée ultérieurement

C’est l’une des premières fois qu’une telle situation se présente aux Etats-Unis. Un homme condamné à mort n’a pas pu être exécuté car les agents pénitentiaires n’ont pas réussi à trouver la veine du condamné pour lui administrer la perfusion de substances mortelles.

Mercredi dernier, dans l’état de l’Ohio, un homme de 69 ans devait être exécuté. Mais l’exécution ne s’est pas passée comme prévu… Ce dernier, soumis à des tortures durant son enfance, a été reconnu d’un premier homicide. Il avait été condamné à 20 ans de prison. Puis en 1997, il a été arrêté pour un vol accompagné de circonstances aggravantes. Puis condamné à mort.

Un homme très gravement malade

Âgé de 69 ans, il est gravement malade. A tel point que durant l’exécution, un oreiller avait été prévu pour soulever sa tête. Souffrant d’une grave insuffisance pulmonaire, il risquait de mourir étouffé. Il a donc été sanglé sur le lit d’exécution. Et pendant de longues minutes, les agents ont tenté de lui poser le cathéter. Sur les bras, sur les jambes, … mais en vain.

Les militants œuvrant contre la peine de mort ont dénoncé une séance de torture. L’homme a finalement été reconduit dans sa cellule, et la date de l’exécution a été reportée. Le porte-parole des services pénitentiaires a ainsi déclaré :

Les tentatives de pose d’une intraveineuse se sont soldées par un échec. Une nouvelle date d’exécution va être fixée.

Le condamné quant à lui a confié sa détresse au Dayton Daily News :

C’est un jour que je n’oublierai jamais.

C’est la cinquième fois qu’une exécution est ratée en Ohio. Et c’est la seconde fois que des agents ne parviennent pas à tuer le condamné. L’union Américaine pour les Libertés Civiles dénonce une justice inhumaine et des pratiques inadmissibles. La date de la nouvelle exécution de l’homme n’est pour l’instant pas connue.

Publié le jeudi 16 novembre 2017 à 15:51, modifications jeudi 16 novembre 2017 à 13:13

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

1 Commentaire