Monde

Disparition du sous-marin argentin : Plus aucun espoir de retrouver des survivants ?

La Marine argentine a annoncé qu’elle mettait officiellement fin jeudi à ses opérations de recherche d’éventuels survivants parmi l’équipage du San Juan. Les 44 membres de l’équipage du submersible sont portés disparus depuis deux semaines dans l’Atlantique Sud. Les familles des marins sont dévastées.

Les familles des 44 marins du sous-marin San Juan sont toujours sans nouvelles de leurs proches. Il n’est pas possible de confirmer avec certitude la mort de l’équipage. Le porte-parole de la Marine, Enrique Balbi, a précisé que les recherches menées par la coalition internationale n’avaient « pas permis de découvrir le moindre élément de naufrage dans les zones explorées ». Les investigations minutieuses en mer ont d’ailleurs duré « deux fois plus longtemps » que le temps de survie estimé des marins à bord de l’embarcation.

Les principales pistes sur l’incident survenu à bord du San Juan

Dans son dernier message, le 15 novembre à 07h30, le San Juan avait précisé qu’une avarie au niveau des batteries avait été maîtrisée. Selon des informations du Figaro, un incident serait survenu à bord. De l’eau aurait pénétré dans le navire par une partie mécanique du moteur, le schnorkel. Ce tube permet aux sous-marins équipés de moteurs diesel, comme le San Juan, de faire fonctionner le moteur, tout en étant en immersion.

Après cet incident, une explosion sous-marine a été constatée dans la zone de la dernière position connue du sous-marin. Le San Juan devait regagner son port d’attache à Mar de Plata. La piste d’un incendie à bord a également été évoquée. D’après les experts, le sous-marin San Juan a sombré à environ 450 kilomètres des côtes de Patagonie. Une explosion soudaine expliquerait l’absence d’activation de la balise de détresse et la rupture totale des communications.

La dernière transmission du San Juan

Selon des informations de France Info, le dernier message du San Juan a dévoilé des éléments pertinents sur les causes de l’incident. La chaîne de télévision de Buenos Aires, A24, a révélé le contenu de cette missive.

L’entrée d’eau de mer par le système de ventilation vers le réservoir de batteries numéro 3 a provoqué un court-circuit et un début d’incendie. […] Batteries de proue hors service. [Le sous-marin] navigue pour le moment en immersion [et il] tiendra le commandement informé.

Les opérations se concentrent dorénavant sur une zone de 36 kilomètres de rayon autour du point où est survenue l’explosion. Les chances de survie des 44 membres d’équipage du San Juan sont minces. Les familles des marins sont dévastées. Cette tragédie fait malheureusement écho au drame du Koursk en 2000 qui avait coûté la vie à 118 membres d’équipage.

Publié le vendredi 1 décembre 2017 à 13:11, modifications vendredi 1 décembre 2017 à 12:58

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !