Monde

Deux dauphins retrouvent leur liberté après vingt ans de captivité !

Quelle jolie nouvelle ! Deux dauphins captifs depuis vingt ans viennent d’être relâchés et ont enfin pu retrouver leur liberté !

Enfin une bonne nouvelle dans le monde animal. En effet, deux dauphins qui avaient été capturés dans les années 1990 en Corée du Sud viennent de retrouver la liberté. Une histoire particulièrement émouvante qui vaut le coup d’être relayée !

Car finalement, ce n’est pas si souvent qu’on annonce une bonne nouvelle dans le monde animal. On a tendance à mettre en lumière la maltraitance, les horreurs infligées aux animaux dans le monde entier. Mais aujourd’hui, c’est différent. C’est une belle victoire pour nos amis les dauphins !

On vous parle ici de deux dauphins, qui étaient emprisonnés dans le delphinarium de Séoul depuis plus de 20 ans. Nombreux sont ceux à s’être investis dans cette affaire, afin de les faire libérer. Après plusieurs années de démarche, ils ont fini par avoir gain de cause. C’est une belle victoire pour tous ceux qui défendent les animaux puisque les deux dauphins ont retrouvé leur liberté et ont été relâchés dans leur milieu naturel.

Une vie de privation

Les deux dauphins ne sont autres que Geumdeung et Daepo. Ce sont des dauphins sauvages, qui ont été capturés dans les années 1990 en Corée du Sud. Ils ont ensuite été vendus au Zoo de Séoul. Ils ont vécu une vie de privation durant plusieurs années. Comme tous les dauphins qui vivent en captivité, y compris en France. Les dauphins qui vivent dans les delphinariums sont malheureux, c’est un fait qui a été prouvé à de maintes reprises. Et pourtant, on les relâche pas, on les garde emprisonnés, pour faire plaisir à un public avide de divertissement. Si seulement ce public connaissait l’enfer que vivent ces dauphins au quotidien… Mais voilà qu’une bonne nouvelle a enfin été divulguée…

En effet, les deux dauphins sud-Coréens ont pu retrouver leur liberté. Alors attention, le processus ne se fait pas en un clin d’œil. Car les animaux ont dû suivre un long processus de réinsertion à la vie marine. Ils ont donc vécu dans un enclos en mer, pour vérifier s’ils étaient capable de vivre en toute autonomie.

Réapprendre à vivre seuls…

En effet, dans leur milieu naturel, les dauphins ne seront plus nourris par l’homme. Ils doivent donc être capables de vivre en autonomie, et de chasser du poisson vivant. C’est ce dernier point qui est le plus important, et surtout le plus compliqué quand l’animal a vécu aussi longtemps en captivité. Il doit réapprendre à vivre seul et à se nourrir sans l’aide d’un homme. Ce qui n’est pas aussi simple qu’on pourrait le croire…

Il n’est pas possible de libérer les dauphins du jour au lendemain. Car les animaux mourraient très vite dans la mer. Pendant toutes ces années de captivité, ils ont bien évidemment perdu une grande partie de leurs réflexes, qui ont été gommés par l’homme. Ce dernier les a dressés, et leur a appris à dépendre de lui. Alors les dauphins qui se retrouvent seuls sont perdus, et peuvent rapidement devenir la proie des prédateurs dans leur milieu naturel. Sans compter qu’ils peuvent également mourir de faim si on ne leur apprend pas à chasser…

Le processus est donc long, et demande beaucoup de patience à ceux qui s’en occupent. Mais le jeu en vaut la chandelle. La preuve puisque ces deux dauphins ont fini par retrouver leur liberté, et que tout se passe bien ! Un exemple à suivre, c’est une certitude !

Une liberté méritée

Les spécialistes qui observaient ces deux dauphins ont suivi de près leur évolution. Ils ont estimé qu’ils étaient prêt à être libérés car ils sont forts et en santé. Il a donc été décidé de les relâcher.

Les deux dauphins ont été relâchés ensemble, à l’endroit même où ils avaient été capturés il y a déjà vingt ans. C’est l’association Hotpinkdolphins qui a supervisé cette remise en liberté. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que l’association s’occupe de remettre des dauphins en liberté : en 2013 et en 2015, cinq dauphins avaient déjà été relâchés par cette association.

Des dauphins enfin libres

Les dauphins qui ont été libérés sont originaires des eaux de l’Île de Jeju. Cette dernière appartient à la Corée du Sud, et abrite une espèce rare de dauphins. Malheureusement, il ne reste plus qu’une centaine d’individus de ces dauphins dans cette région.

Actuellement, on compte encore 39 cétacés captifs de sept delphinariums sud-Coréens : on retrouve 30 dauphins, et 9 bélugas. L’association garde un œil sur ces animaux et espère bien un jour pouvoir les remettre en liberté.

Des animaux en bonne santé

Tous les dauphins qui ont été libérés par l’association vont aujourd’hui très bien. Car les spécialistes continuent à les observer, même s’ils ont rejoint leur milieu naturel. L’objectif est de contrôler leur ré acclimatation à leur milieu naturel.

Les dauphins sont donc identifiés et suivis au niveau médical. La bonne nouvelle, c’est que parmi les dauphins qui ont été relâchés en 2013 et en 2015, deux d’entre eux ont donné naissance à des bébés. Ces derniers se portent à merveille. Ce qui prouve que les animaux qui ont longtemps vécu en captivité peuvent revivre dans leur milieu naturel sans difficulté. A condition de les accompagner et de les aider à retrouver leurs réflexes pour survivre et se nourrir en toute autonomie.

Et en France ?

En France, on retrouve plusieurs endroits qui gardent les dauphins et les orques en captivité. On parle notamment de Marineland à Antibes, mais aussi du Parc Astérix ou encore de Planète Sauvage. Nicolas Hulot a d’ailleurs récemment rappelé que la captivité des dauphins ne devrait plus être tolérée et qu’il était temps d’en finir avec les delphinarium.

Nous ne pouvons que féliciter le Ministre de la transition écologique pour cette déclaration, en espérant vivement qu’elle soit suivie de faits concrets. Si seulement les dauphins captifs en France pouvaient eux aussi retrouver leur liberté… C’est peut-être un rêve qui se concrétisera plus vite qu’on ne le pense ?

Qui sait, peut-être qu’un jour, enfin, l’homme arrêtera de capturer les dauphins. Les cétacés ne sont pas faits pour vivre dans des aquariums géants, ils sont faits pour vivre dans la mer, en toute liberté, avec leurs congénères…

Publié le mardi 1 août 2017 à 11:03, modifications mardi 1 août 2017 à 9:18

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !