Monde

La Corée du Nord pourrait s’armer de 10 bombes nucléaires supplémentaires

Selon un rapport de Séoul, la Corée du Nord aurait désormais suffisamment de plutonium en stock afin de fabriquer dix bombes nucléaires. Un arsenal potentiel qui ne manque pas d’inquiéter de nombreux pays, dix jours après que Pyongyang ait communiqué sur l’imminence d’un essai de missile intercontinental…

STORY - Episode 11/35

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Alors qu’elle a réalisé deux essais nucléaires et plusieurs dizaines de tirs de missiles en 2016, la Corée du Nord ne compte pas s’arrêter là. Et pour cause, selon un rapport de Séoul, le pays de Kim Jong-Un devrait mettre les bouchées doubles en 2017. Son objectif : avoir la capacité d’envoyer une bombe nucléaire sur le sol américain.

Seule incertitude pour les spécialistes : le niveau d’avancement des programmes scientifiques nord-coréens. Mais pour les experts, pas de doute : Pyongyang a fait de très grands progrès depuis l’arrivée au pouvoir de Kim Jong-Un, en 2011. De son côté, le ministère sud-coréen de la Défense a affirmé que son voisin du Nord possédait vraisemblablement 50 kilogrammes de plutonium de qualité militaire à la fin 2016. Une quantité suffisante pour mettre au point 10 bombes nucléaires.

UN ARSENAL DE 21 BOMBES

Mais alors, que possède la Corée du Nord dans son arsenal actuellement ? Une question à laquelle l’Institut pour la science et la sécurité internationale (ISIS) a tenté de répondre en juin dernier. Pour l’institut, basé à Washington :

La Corée du Nord a potentiellement jusqu’à 21 bombes nucléaires, en totalisant celles à base d’uranium et de plutonium.

Fin 2014, les chiffres annoncés faisait état de 10 à 16 bombes.

Dans son discours de Nouvel An, Kim Jong-Un a affirmé que son pays en était aux “dernières étapes avant le test d’un missile balistique intercontinental“. De quoi susciter l’inquiétude de nombreux pays. Parmi ceux-ci : la Corée du Sud, en conflit avec son « voisin du dessus » depuis plusieurs décennies.

Publié le jeudi 12 janvier 2017 à 13:11, modifications lundi 4 septembre 2017 à 14:54

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

4 Commentaires