Monde

Californie : Le plus haut barrage des Etats-Unis menace de s’effondrer

Evacuation massive en cours

Les intempéries survenues ces derniers jours ont fragilisé la structure du barrage d’Oroville en Californie. Par précaution, les autorités ont fait évacuer plusieurs villes à proximité.

L’inquiétude est à son apogée en Californie. En effet, après les fortes pluies de ces derniers jours, le déversoir du barrage d’Oroville menace de céder, selon les autorités locales.

Construit entre 1962 et 1968, l’ouvrage s’élève à 230 m de haut. Il est considéré comme étant le barrage le plus haut des Etats-Unis.

Or, une telle rupture pourrait bien provoquer une gigantesque inondation le long de la rivière Feather et menacer les villes en contrebas du barrage.

Les autorités ont lancé, dimanche 12 février, un appel à la population pour lui demander d’évacuer la région en urgence.

Par conséquent, les habitants d’Oroville, de Thermalito et de Palermo sont concernés, soit près 190 000 personnes qui doivent abandonner leurs habitations.

Scènes de panique sur les routes

Ainsi, dimanche soir, vers 2h30 heure française, toutes les personnes habitant dans une zone de 50 kilomètres au sud du lac d’Oroville ont reçu un message d’évacuation immédiate.

Ce n’est pas un exercice.

A martelé à maintes reprise le shérif local.

Aussitôt, d’énormes embouteillages se sont formés. Les autorités ont même dû transformer une autoroute en voie à sens unique. Les images diffusées à la télévision américaine montrent des files interminables de voitures quasiment à l’arrêt.

Des inondations spectaculaires redoutées

Pourtant, ce n’est pas le barrage de 250 mètres en lui-même qui menace de s’effondrer mais le déversoir. Plus précisément, il s’agit du canal d’évacuation d’urgence, qui n’avait plus été utilisé depuis des années.

En outre, ce dernier est utilisé depuis samedi pour tenter de faire baisser le niveau du lac d’Oroville. Conséquence directe des pluies diluviennes qui se sont abattues dans la région et qui ont dangereusement fait monter les eaux.

Ainsi, ce qui a précipité cet ordre d’évacuation, c’est un trou détecté dimanche soir au niveau de ce déversoir de secours. Le personnel du barrage a remarqué que l’érosion l’avait atteint, y créant un trou.

Or, s’il venait à céder, les inondations pourraient être spectaculaires.

Depuis, les autorités sont à pied d’œuvre pour tenter de boucher le trou en lançant des rochers et des sacs de sable depuis des hélicoptères.

Enfin, les dernières informations sont plutôt rassurantes puisque la pression de l’eau semble diminuer.

En effet, après les premiers messages alarmistes, les autorités locales ont indiqué que le flot d’eau excédentaire qui s’échappe de la structure s’amenuisait. Cela devrait freiner l’érosion et réduire le danger d’inondation.

Néanmoins, les autorités locales ont maintenu, par sécurité, leur demande aux habitants de se réfugier sur les hauteurs.

Publié le lundi 13 février 2017 à 10:50, modifications lundi 13 février 2017 à 11:09

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !