Monde

Belgique : un nourrisson enterré seul, sans la présence de ses parents

Belgique

Un enfant né avec une malformation rare a été enterré seul en Belgique. Aucun membre de sa famille n’était présent lors des funérailles.

Trois personnes présentent lors de la cérémonie

Né à Liège le 24 novembre 2017, un nourrisson est décédé à l’hôpital UZ Gasthuisberg à Louvain, en Belgique. Âgé de deux semaines, le bébé était né avec une malformation rare. Pourtant, la grossesse de la maman s’était passée normalement, sans aucun souci.

Les funérailles du nouveau-né ont eu lieu le 14 décembre dernier. Malheureusement, il n’y avait personne, pas même ses parents. Seul le fossoyeur, le directeur des funérailles et un poète étaient présents aux funérailles. Il a ainsi été enterré dans une toute petite boîte blanche.

La plus petite procession funéraire imaginable

Selon 7sur7, les jeunes parents n’avaient pas les moyens financiers pour assurer les funérailles à leur bébé. Comme ils n’habitaient pas en Belgique, ils sont retournés dans leur pays.

De Eenzame Uitvaart est un projet littéraire et social en Flandre qui accompagne les défunts solitaires. Ainsi, le poète flamand Peter Mangel Schots a eu la lourde tâche d’écrire un poème pour l’adieu du nourrisson.

Interviewé par le Het Laatste Nieuws, il a déclaré :

Je ne m’attendais pas à un enterrement solitaire pour un bébé. […] C’était la plus petite procession funéraire imaginable. Deux cents mètres terriblement longs. À ce moment-là, des milliers de pensées m’ont traversé l’esprit. J’ai pensé aux gens que j’aimais.

Publié le vendredi 22 décembre 2017 à 15:22, modifications vendredi 22 décembre 2017 à 13:00

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !