Monde

Barack Obama juge Donald Trump incompétent

L’actuel président des Etats-Unis a violemment attaqué Donald Trump, le candidat républicain à sa succession. Il a également appelé les dirigeants républicains à lui retirer son soutien.

Le candidat républicain n’est pas qualifié pour être président.

A asséné Barack Obama lors d’une conférence de presse à Washington, donnée mardi 2 août, Le président américain a affirmé que l’homme d’affaires était « terriblement mal préparé » pour devenir le prochain président des Etats-Unis.

Je l’ai dit la semaine dernière. Il n’arrête pas de le démontrer

A renchéri le président américain, rappelant les propos très controversés de Donald Trump, notamment ceux concernant les parents d’un capitaine américain musulman mort au combat, qui étaient invités à la convention d’investiture de Hilary Clinton la semaine dernière.

Pour Barack Obama, le simple fait que Donald Trump ait critiqué une famille

ayant fait des sacrifices extraordinaires pour ce pays, le fait qu’il ne semble pas avoir les connaissances de base autour de sujets essentiels en Europe, au Moyen-Orient, en Asie, signifient qu’il est terriblement mal préparé pour ce poste.

Aux Etats-Unis, les militaires suscitent un immense respect de la part des Américains. De nombreux analystes estiment que Donald Trump a commis véritable faux pas en s’attaquant au père du capitaine Humayun Khan, mort en Irak en 2004. Cela pourrait lui coûter son accès à la Maison Blanche.

Je ne suis pas le seul à le penser.

A-t-il ajouté, avant l’appeler les dirigeants du parti républicain, qui continuent de soutenir le milliardaire alors qu’il dénoncent dans le même temps ses propos outranciers. Barack Obama a estimé que Donald Trump n’avait de cesse, par ses provocations ou son incompréhension des affaires du monde, de montrer qu’il n’est pas du tout qualifié pour lui succéder à la tête du pays.

Il y a un moment où on doit dire « assez ».

En effet, se disant « vicieusement » attaqué, Donald Trump a critiqué à de nombreuses reprises les propos du père du militaire, un avocat d’origine pakistanaise. Il a, en outre, insinué que la mère du soldat avait été contrainte au silence pendant la convention parce qu’elle était musulmane.

Face à ces déclarations polémiques, de nombreuses voix se sont élevées aussi bien chez les démocrates que chez les républicains.

Ce n’est pas parce que notre parti lui a octroyé la nomination qu’elle est accompagnée du permis de diffamer les meilleurs d’entre nous.

A ainsi écrit l’ex-candidat à la présidentielle en 2008, John McCain, un vétéran de la guerre du Vietnam.

Publié le mercredi 3 août 2016 à 9:37, modifications mercredi 3 août 2016 à 9:02

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !