Monde

Attentats du 11 septembre 2001 : Le terroriste Zacarias Moussaoui assigne Donald Trump pour « torture psychologique »

En prison pour les attentats du 11 septembre 2001 à New-York, le terroriste, originaire de Narbonne, Zacarias Moussaoui assigne Donald Trump en justice pour « torture psychologique ».

Le Français Zacarias Moussaoui, seule personne à avoir été condamnée aux Etats-Unis pour les attentats du 11 septembre 2001 a assigné en justice le président Donald Trump. Il dit subir « une torture psychologique en détention à l’isolement ».

L’Alcatraz des Rocheuses

Ainsi, le terroriste prétend dénoncer ses conditions de détention dans sa prison de très haute sécurité de Florence. Située dans le Colorado, elle est surnommée l’Alcatraz des Rocheuses. Il y est incarcéré depuis 2006.

Géré par le bureau fédéral des prisons, le complexe pénitentiaire de Florence a été construit dans le milieu des années 1990. L’objectif étant de permettre le « contrôle individuel de chaque détenu. Les principaux condamnés pour terrorisme aux Etats-Unis y sont emprisonnés, à l’isolement total, comme Zacarias Moussaoui. En outre, qualifiée de prison la plus sûre des États-Unis, ce lieu de détention repose sur le principe de « privation sensorielle » selon les autorités américaines. Or, Zacarias Moussaoui y serait confiné 23 heures sur 24 dans une cellule de 3,5 m sur 2 m. Celle-ci est entièrement insonorisée et son mobilier « coulé dans le béton ». Par ailleurs, les douche et WC disposeraient d’un minuteur pour éviter toute inondation. Et une caméra de vidéosurveillance permet d’observer à tout moment l’occupant des lieux.

Ainsi, dans son recours manuscrit, qu’a consulté l’AFP et cité sur le site BFMTV, mardi 6 février,  le prisonnier français affirme subir « une torture psychologique en détention à l’isolement ». Il « exige » être entendu par un juge. Selon ce même document, enregistré en décembre, Zacarias Moussaoui accuse le gouvernement de Donald Trump et l’administration pénitentiaire américaine de le priver d’accès à un avocat. Le but étant selon lui de le « briser psychologiquement ». Et de l’empêcher de « révéler la vérité sur le 11-Septembre ».

Tous ses recours rejetés

Car dans ce même recours, ainsi que dans une autre requête écrite parallèlement, Zacarias Moussaoui reprend de vieilles accusations qu’il a déjà émises. En effet, il aurait déclaré sous serment que des princes et l’actuel roi d’Arabie saoudite auraient financé Al-Qaïda. Mais également participé à la préparation de l’attaque sur le sol américain. Des allégations démenties avec véhémence par l’Arabie saoudite. Et aussi réfutées par les conclusions de l’enquête officielle.

Reconnu coupable de six chefs d’accusation de complot en liaison avec les attentats du 11 septembre 2011, le Narbonnais de bientôt 50 ans a été condamné à la prison à la perpétuité. Et sans possibilité de remise de peine. Or, bien que sa santé mentale ait fait l’objet d’interrogations à son procès en 2006, la justice américaine a rejeté tous les précédents recours intentés par Zacarias Moussaoui.

Publié le jeudi 8 février 2018 à 11:12, modifications jeudi 8 février 2018 à 10:13

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires