Monde

Allemagne : un infirmier soupçonné d’avoir tué plus d’une centaine de patients

Allemagne

Condamné à perpétuité en 2015, pour le meurtre de deux patients, Niels Högel pourrait avoir tué plus d’une centaine de personnes en Allemagne.

106 morts, peut-être même plus

Niels Högel, l’infirmier déjà condamné pour meurtre et tentative de meurtre, est désormais soupçonné d’être à l’origine de 106 morts, en Allemagne. Soit 16 de plus que ce que les enquêteurs pensaient.

En 2015, la justice avait condamné le quadragénaire à perpétuité après l’avoir reconnu coupable du meurtre de deux patients. L’assassin travaillait alors dans les cliniques de Delmenhorst et d’Oldenburg, près de Brême.

Toutefois, l’enquête n’était pas terminée et plusieurs cas suspects restaient à élucider. Ainsi, fin août, les enquêteurs avaient annoncé qu’il était soupçonné d’avoir tué au moins 90 patients, voire même deux fois plus.

Il empoisonnait ses patients puis les sauvait

L’affaire avait éclaté en 2005, lorsque l’infirmier avait été surpris par un collègue en train de faire une piqûre non prescrite à un malade, ce qui lui avait valu une première condamnation pour tentative de meurtre en 2008. L’enquête avait été relancée en janvier 2014, après que l’infirmier ait admis une cinquantaine d’homicides auprès d’un codétenu.

Une expertise toxicologique a démontré que Niels droguait ses patients jusqu’à la mort. Après l’injection mortelle, il comptait les réanimer et passer pour un héros, selon ses propres aveux. Le pire tueur en série de l’histoire de l’Allemagne d’après-guerre aurait agi par « ennui », rapporte Le Parisien.

Publié le vendredi 10 novembre 2017 à 13:42, modifications vendredi 10 novembre 2017 à 10:39

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !