Monde

Afghanistan : La « mère de toutes les bombes » a fait au moins 90 morts

A quelques jours du largage de la plus grosse bombe jamais lancée par l’armée américaine en Afghanistan, le bilan a été porté à plus de 90 morts par les autorités locales. Un chiffre trois fois supérieur à celui annoncé au lendemain de ce bombardement visant à détruire des infrastructures de l’État islamique.

C’est une opération qui marquera à coup sûr l’histoire de la lutte anti-terroriste. Ainsi, il y a quelques jours, l’armée américaine larguait une bombe de 11 tonnes dans le district d’Achin, en Afghanistan. Seulement voilà : après un premier bilan établi à 36 morts, il semblerait que le chiffre soit bien plus conséquent…

En effet, selon les autorités afghanes, la « mère de toutes les bombes » aurait fait plus de 90 morts. Pour Esmail Shinwar, le gouverneur local :

Au moins quatre-vingt-douze combattants de Daech ont été tués.

UN PREMIER SUCCÈS INCONTESTÉ

De l’avis des américains et des combattants afghans, pas de doute : l’utilisation de la bombe a été un franc succès. Une première utilisation saluée par le général John Nicholson, qui a déclaré :

C’était la bonne arme contre la bonne cible.

Fabriquée en 2003, la bombe larguée en Afghanistan il y a quelques jours était à l’origine destinée à la guerre d’Irak. Pour les experts en la matière, cette arme baptisée MOAB GBU-43/B possède un effet de souffle massif. Une information rappelée par Le Monde, qui ajoute :

Ce bombardement pourrait entamer les capacités de l’EI en Afghanistan mais aussi constituer un avertissement pour les talibans, beaucoup plus nombreux, avant le début de leur offensive de printemps.

Pour Edward Snowden, cette opération avait avant tout pour but de détruire des installations souterraines à l’origine financées par la CIA dans les années 80.

Publié le dimanche 16 avril 2017 à 14:02, modifications dimanche 16 avril 2017 à 14:02

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !