Actualité

Mamoudou Gassama, surnommé le Spiderman de Paris, a été officiellement naturalisé Français

Mamoudou Gassama, surnommé Spiderman pour avoir escaladé la façade d’un immeuble pour sauver un enfant, a obtenu officiellement la nationalité française.

Mamoudou Gassama, un jeune malien de 22 ans, a été naturalisé Français. Cette naturalisation a été rendu officielle par un décret publié au Journal officiel mercredi 12 septembre.

Un acte de grande bravoure

Cet acte de grande bravoure a illustré de façon exemplaire certaines des valeurs. Elles contribuent à lier les membres de la communauté nationale. Tels que le courage, le désintéressement, l’altruisme, l’attention portée aux plus vulnérables.

Précise le texte.

Fin mai, Mamoudou Gassama avait escaladé à mains nues la façade d’un immeuble dans le 18ème arrondissement de Paris pour sauver un enfant suspendu dans le vide. Cet acte héroïque avait suscité l’admiration générale en France et la fierté au Mali. En effet, la scène spectaculaire avait été filmée par des passants ébahis qui s’étaient regroupés en bas de l’immeuble.

Sur la vidéo, on voit Mamoudou Gassama escalader à mains nues et en 30 secondes environ quatre balcons de la façade de l’immeuble. Il avait alors récupérer l’enfant qui se trouvait suspendu par une main, dans le vide, à l’extérieur d’un balcon. Diffusée sur les réseaux sociaux, la vidéo est rapidement devenue virale. Elle avait valu au jeune homme de 22 ans d’être rebaptisé Spiderman.

En outre, la ville de Paris lui avait remis la médaille Grand Vermeil, la plus haute distinction de la capitale. Reçu à l’Elysée par Emmanuel Macron deux jours après son exploit, le jeune sans-papier avait vu sa situation régularisée avant une naturalisation annoncée par Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement.

Un contrat de service civique chez les sapeurs-pompiers

Ainsi, son courage a impressionné jusqu’aux soldats du feu, qui lui ont ouvert leurs rangs. En effet, depuis début juillet, Mamoudou Gassama a entamé un contrat de service civique au sein de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris. Dans le détail, il rejoint une équipe de premiers secours, selon Le Parisien. Il s’agit d’un contrat d’au moins 10 mois de quatre gardes mensuelles de 24 heures.

Publié le jeudi 13 septembre 2018 à 12:41, modifications jeudi 13 septembre 2018 à 12:41

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !