Actualité

Liberté d'expression : Eric Zemmour condamné en appel pour ses déclarations sur l’Islam

L’éditorialiste de "RTL", Eric Zemmour, a été condamné en appel à une amende de 3 000 euros pour provocation à la haine envers les musulmans. Ces accusations concernent ses propos publiés dans la presse en 2014 dans une interview au journal italien le "Corriere della Sera". Les déclarations choc du polémiste avaient poussé la chaîne "iTélé" à se séparer à l’époque d’Eric Zemmour et à supprimer la diffusion de son débat hebdomadaire avec le journaliste Nicolas Domenach.

D’après des informations de LCI et du Parisien, Eric Zemmour a été condamné jeudi 17 novembre à payer une amende de 3 000 euros après ses déclarations publiées dans les colonnes du quotidien transalpin le Corriere della Sera en octobre 2014. L’auteur du Suicide français avait déjà été condamné à payer une telle somme en première instance. Les propos d’Eric Zemmour sur l’Islam et les citoyens français de confession musulmane dans cet entretien de 2014 viennent donc d’être fermement condamnés par la justice.

Il avait qualifié le Coran de :

code civil des musulmans.

La théorie du « grand remplacement » avait été évoquée dans cet entretien. Le journaliste italien l’a interrogé et questionné sur le fait qu’il suggérait de :

déporter cinq millions de musulmans français.

Le polémiste Eric Zemmour avait alors répondu :

Je sais, c’est irréaliste mais l’Histoire est surprenante.

Ces propos choquants ont entraîné les poursuites judiciaires pour provocation à la haine envers les musulmans. Eric Zemmour avait notamment évoqué la crainte du chaos et d’un risque de guerre civile au sein de la société française.

Le juge en première instance avait évoqué la :

sémantique à la fois guerrière et catastrophiste.

Eric Zemmour avait tenu à se défendre en précisant qu’il ne parlait que d’une fraction des musulmans. Cet argument n’a pas été retenu et n’a pas convaincu le juge qui vient de rendre son jugement ce jeudi 17 novembre.

Eric Zemmour devra également verser des dommages et intérêts à plusieurs associations de lutte contre le racisme.

Son avocat Olivier Prado a annoncé que son client allait se pourvoir en cassation.

Article publié le vendredi 18 novembre 2016 à 11:03, modifications mardi 29 novembre 2016 à 12:29

Participer

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet
Discuttez !

Poster un Commentaire
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Minutenews.fr Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.

Soyez le premier à commenter !

Me notifier
avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshock???cooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsad!?ideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
wpDiscuz

Vidéo relative

Vers le top