Justice

Mélina Boughedir : condamnée à 20 ans de prison, elle clame son “incompréhension”

Mélina Boughedir a été condamnée le 4 juin à la réclusion criminelle à perpétuité -soit 20 ans de prison. Elle a été jugée par un tribunal Irakien.

Mélina Boughedir, cette française parti rejoindre les rang de daesh en 2015 avec son mari et ses enfants avait été arrêtée durant l’été 2017 à Mossoul (nord), ancienne “capitale” irakienne de l’EI. Elle s’est vu condamnée ce dimanche 4 juin à la perpétuité par un tribunal Irakien.

Mère de quatre enfants

Selon une source judiciaire, la jeune femme de  27 ans  est visée par un mandat de recherche en France délivré dans le cadre d’une information judiciaire, ouverte à Paris le 2 août 2016, pour “association de malfaiteurs terroriste criminelle”. Les trois avocats de la Française jugée en Irak dénonçaient une “volonté à tout prix, et au sacrifice des principes fondamentaux, que (leur) cliente ne revienne pas” et une “ingérence inacceptable”.

Il y a un antagonisme inédit entre le pouvoir politique français et la justice

a déclaré Mr Bourdon, l’un de ses avocats

Il a adressé une lettre ouverte à Jean-Yves Le Dryan.

Je suis innocente

Mélina Boughedir arrêtée en 2017, fut jugée une première fois en février dernier par un tribunal Irakien pour  « entrée illégale sur le territoire ». Elle sera condamnée à 7 mois de prison,  couverte par la détention provisoire. Néanmoins, le parquet fait appel et demande à ce que Mélina Boughedir soit rejugée pour “terrorisme”. C’est donc ce dimanche 4 juin 2018, que la jeune femme a été rejugée et condamnée à la réclusion criminelle à perpétuité avec une peine de sûreté de 20 ans. Lors de l’audience d’à peine 50 minutes, Mélina tente de convaincre qu’elle est innocente et qu’elle n’est pas une combattante de Daesh.

Je ne comprends pas, je ne suis pas un membre actif de Daesh,

souffle-t-elle.  La jeune femme est habillée d’une robe longue noire.

Pourquoi me garde-t-on ici en Irak avec ma fille?

Les trois avocats de Mélina Boughedir déclarent qu’elle vit mal ce jugement et compte faire appel.

Elle est effondrée, elle va faire appel de la décision

Le ministre des Affaires Etrangères a pris acte de la condamnation de la française, estimant qu’elle est “une combattante de Daesh”.

Pour l’instant, Mélina Boughedir est dans une prison ou les conditions de détention sont plutôt favorables. Elle est détenue avec une trentaines de femmes étrangères et leurs enfants, toutes regroupées dans deux pièces. Elle redoute tout de même d’être transférée dans une autre prison ou les conditions seront plus difficles. En ce qui concerne ses quatre enfants, trois ont été rapatriés en france et la petite dernière, née à Mossoul  est restée avec sa mère en Irak.

La petite, Z., est restée avec elle dans la cellule car elle l’allaite

précise la mère de Mélina Boughedir à Libération.

 

Publié le lundi 4 juin 2018 à 16:15, modifications lundi 4 juin 2018 à 16:17

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !