Justice

Inde : Des procès plus rapides pour les violeurs d’enfants

La Cour suprême indienne a de nouveau insisté sur l’importance de procès rapides pour les violeurs d’enfants.

La priorité à ces affaires ?

Le sujet est désormais sur toutes les lèvres en Inde. Du Premier ministre Narendra Modi aux manifestants dans la rue en passant par la Cour suprême. Il faut agir contre les violeurs d’enfants. Samedi, c’est le gouvernement qui a dégainé une modification de la loi sur les violences sexuelles qui a été entérinée par le gouvernement. Désormais, les violeurs d’enfants en Inde pourront être condamnés à la peine de mort

Mais, pour qu’une telle mesure soit suivie d’effets, il faut que la justice soit au rendez-vous. Or, en Inde, elle peut se révéler particulièrement lente. Des dossiers peuvent mettre des années ou même des décennies à être jugés. C’est pour cela que la Cour suprême d’Inde a rendu une décision spécifique mardi. Elle somme les magistrats de ne plus ajourner inutilement les procès de viols d’enfants et même à leur appliquer des délais raccourcis. Selon elle, la police devrait monter des unités spéciales dédiées à ces enquêtes.

Ces annonces s’inscrivent bien sûr dans un contexte général avec 11.000 enfants violés en 2015. Mais, c’est surtout, le viol en réunion et le meurtre d’une fillette de 8 ans dans le nord du pays qui a provoqué une foule de réaction. Le corps d’une fillette de 6 ans violée et étranglée a aussi été découvert le 21 avril dernier.

Publié le mercredi 2 mai 2018 à 14:33, modifications mercredi 2 mai 2018 à 12:11

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !