Faits divers

Pays de Galles : Un dealer condamné grâce à une photo Whatsapp

Au Pays de Galles, la police a réussi à identifier un dealer grâce à un doigt visible sur une photo envoyée à travers Whatsapp.

La photo envoyée par Whatsapp permettait de voir son empreinte.  Il a été condamné avec 10 complices. 

Une partie de l’empreinte digitale

C’est un scénario qui semble tout droit sorti de la série Les Experts. La police de Bridgend au Pays de Galles, trouve une photo dans le smartphone d’une personne arrêtée. Sur celle-ci, envoyée par Whatsapp, on voit une main tenant un sachet de comprimés d’extasy. Aucun autre indice n’est disponible. Mais, les forces de l’ordre n’ont pas eu besoin de plus. Le doigt qui apparaît a permis d’extraire une partie de l’empreinte digitale. Celle-ci a été comparée avec celle d’un suspect et a permis de le faire arrêter explique la BBC.

Bien que l’échelle et la qualité de la photo se soient révélées un défi, de petits éléments ont suffi à prouver qu’il était bien le dealer. Cela ouvre de nouvelles perspectives. Désormais, lorsqu’une partie d’une main apparaît sur une photo, les agents les envoient pour les faire analyser

a expliqué Dave Thomas, un représentant de la police.

 

Publié le mercredi 18 avril 2018 à 14:44, modifications mercredi 18 avril 2018 à 13:02

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !