Nantes : Un homme placé sous contrôle judiciaire après 3.000 SMS

A Nantes, un homme de 29 ans a été interpellé puis placé sous contrôle judiciaire après avoir harcelé deux de ses ex-compagnes. L'une d'entre elles avait ainsi reçu plus de 3.000 SMS.

Il ne voulait pas les laisser partir. A deux reprises ces dernières années, un Nantais de 29 ans a commis des faits de harcèlement contre ses ex-petites amies. Il a été interpellé puis placé sous contrôle judiciaire mercredi 17 janvier.

3.000 SMS et entrée par effraction

L’histoire commence en 2014. Le jeune homme alors âgé de 26 ans ne supporte pas la rupture avec sa petite amie. Il commence par lui envoyer pas moins de 3.000 SMS sur une durée de sept mois, pour tenter de la convaincre de revenir. La plupart d’entre eux restent sans réponse. Il se tourne alors vers des alternatives. 200 mails mais aussi une centaine de lettres et une trentaine de colis postaux lui sont adressés.

On imagine qu’il réussit finalement à tourner la page. Mais, en 2017, sa rupture avec une seconde jeune femme le fait replonger. Entre juillet et novembre, il pénètre à plusieurs reprises par effraction dans le domicile de son ex-petite amie. Il y dérobe des sous-vêtements et des photos et dégrade son véhicule. Il aurait même essayé de la suivre jusqu’à son travail ou de se cacher dans sa cage d’escalier. Sa victime a bénéficié d’une ITT de 10 jours au titre du  retentissement psychologique de ce harcèlement moral. La géolocation du portable de l’accusé par les forces de l’ordre permet de le situer avec certitude à différents lieux indiqués par sa victime.

Jusque-là inconnu de la justice, il a finalement été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de rentrer en contact avec ses deux ex-petites amies. Le procès aura lieu en avril.

Modifié : 21 janvier 2018 10 h 20 min

Ce site utilise des cookies.