Faits divers

Meurtre de Mélodie Massé à Ustaritz : Un suspect a été interpellé à Boucau

Un homme a été arrêté dimanche à Boucau dans les Pyrénées-Atlantiques. Il est soupçonné du meurtre de la femme enceinte de huit mois, retrouvée morte asphyxiée sur son lit. Ce drame atroce a terrorisé et profondément ému les habitants d’Ustaritz.

STORY - Episode 4/6

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

L’enquête au Pays-Basque sur l’assassinat d’une jeune élève infirmière, enceinte de huit mois, vient de connaître une avancée spectaculaire. Un suspect a en effet été interpellé dans la journée de dimanche à Boucau après une course-poursuite avec les gendarmes. L’homme en question serait un sans-domicile fixe. Il a depuis été placé en garde à vue.

Un meurtre particulièrement violent à Ustaritz

Selon le Figaro, Le compagnon de la victime avait prévenu les secours mercredi soir lorsqu’il a retrouvé le corps nu et sans vie de la femme avec laquelle il partageait sa vie. La jeune femme présentait des blessures importantes au visage. Elle avait été ligotée et attachée à son lit. Cette agression d’une rare violence s’est déroulée dans l’appartement que la jeune femme occupait à Ustaritz. La victime, Mélodie Massé, était étudiante à Bordeaux. Elle était venue à Ustaritz pour se préparer, au calme, à son accouchement imminent selon des informations de la rédaction de Sud-Ouest. Elle était effectivement enceinte de huit mois.  Son compagnon, Olivier Espagne, est un comédien et un mannequin. Il avait récemment participé à une émission de télé-réalité sur NT1 (« 10 couples parfaits »).

Le point sur l’enquête sur la mort de Mélodie Massé

Selon des précisions de Sud-Ouest, la piste de l’entourage de la victime a rapidement été exclue par les enquêteurs. Les résultats de l’autopsie pratiquée sur le corps de la victime ont permis de révéler que la jeune femme était morte asphyxiée par le bâillon posé par son agresseur. Des lésions traumatiques au visage et une fracture du nez ont été décelées également.

Le procureur de la République de Bayonne a dévoilé de nouveaux éléments et a fait le point sur les investigations lors d’une conférence de presse dimanche à 17h30. Il a indiqué que la victime avait été violée. Le suspect a été confondu par son ADN. Le suspect aurait dérobé un camion et a interpellé après une course-poursuite avec les gendarmes ce dimanche. La garde à vue du principal suspect, interpellé ce dimanche à Boucau, pourrait faire basculer l’enquête et apporter de nombreuses réponses à la famille de la victime et pour son compagnon, dévasté par le chagrin suite à la perte de sa femme et de son enfant.

Publié le dimanche 17 septembre 2017 à 18:40, modifications jeudi 21 septembre 2017 à 17:49

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !