Faits divers

Lyon : Violemment agressé il y a un an, Marin est encore très affaibli

Souvenez-vous, le 11 novembre 2016… Il y a un peu plus d’un an, un jeune lyonnais prénommé Marin, voyait sa vie basculer pour toujours après avoir été tabassé par un groupe de jeunes. Aujourd’hui, il continue à se remettre de ses blessures mais il garde de très nombreuses séquelles.

La vie a basculé pour Marin et pour ses proches, ce 11 novembre 2016 près du centre commercial de la Part-Dieu, à Lyon. Du haut de ses 21 ans, le jeune homme a voulu prendre la défense d’un couple en train de s’embrasser en public. Alors qu’il était avec sa petite amie Clémentine, il est monté dans un bus. Malheureusement, les agresseurs sont montés avec lui. Ils l’ont très violemment frappé, à l’arrière du crâne.

Marin est resté plusieurs semaines entre la vie et la mort. Aujourd’hui, il a intégré un prestigieux centre de rééducation en Suisse, mais le chemin reste long et douloureux. Heureusement, ce jeune homme est un héros et un exemple incroyable de courage. On peut d’ailleurs suivre ses « aventures » sur la page Facebook qui lui est consacrée, et qui s’intitule « Je soutiens marin ».

Un incroyable soutien virtuel

C’est sa maman, Audrey, qui a lancé cette page Facebook, au lendemain du drame. Elle est suivie par 180 000 personnes. Pendant cinq semaines, Marin est resté en réanimation, et son pronostic vital était engagé. Les fans de la page Facebook ont suivi minute par minute l’angoisse de ses proches, et la furieuse envie de vivre de ce jeune garçon.

Audrey a cessé toute activité professionnelle pur se consacrer entièrement à son fils. Elle passe beaucoup de temps également à gérer l’association la Tête Haute, afin de financer les soins extrêmement coûteux de Marin. Mais la rééducation reste longue et compliquée. Car Marin a été fortement blessé durant cette agression.

Nous avons le plaisir de vous informer de la création de l’association La Tête Haute, Je soutiens Marin.Cette…

Publié par Je soutiens Marin sur samedi 18 février 2017

Il est resté deux mois alité, à l’hôpital. Puis il a été transféré dans un institut de rééducation en Suisse. Il travaille d’arrache-pied pour tenter de retrouver une certaine autonomie, et espère un jour, avoir une vie « normale ». Il sort régulièrement du silence sur sa page Facebook, et se confie à ceux qui le suivent. On a ainsi pu par exemple lire :

Cela fait un an que j’essaye de retrouver de l’autonomie, ou tout simplement que j’essaye d’avoir une vie décente, je ne demande rien de plus. J’ai, depuis un petit moment désormais, abandonné tout espoir de redevenir le “ Marin d’avant ”, celui qui pouvait jouer au foot, danser avec ses amis et son amoureuse en soirée.

Des séquelles importantes

Malheureusement, malgré son courage et sa motivation, il garde des séquelles très importantes, sur le plan moteur et cognitif. Il n’est pas du tout indépendant pour l’instant. Il commence à marcher à nouveau, avec une attelle, mais n’a plus le sens de l’équilibre. Le jeune homme parle très lentement, et il n’est pas toujours facile à comprendre. Mais il fonde de grands espoirs dans la prochaine opération qu’il va subir.

En effet, Marin a déjà été opéré, mais ce fut un échec. Suite à une infection, il a fallu retirer une partie de son crâne. Aujourd’hui, les chirurgiens espèrent pouvoir lui poser une prothèse pour réparer son crâne qui a été enfoncé lors de l’agression.

Publié par Je soutiens Marin sur vendredi 21 juillet 2017

En attendant, le combat continue. Les soutiens sont extrêmement nombreux envers Marin. Sa maman avoue qu’elle a trouvé cet élan de soutien et de générosité très surprenant.

Nous avons été très surpris par ces soutiens. Nous sommes une famille comme tout le monde dont la vie a basculé un jour. L’ampleur de cette mobilisation montre que les gens aspirent à autre chose qu’à cette violence à laquelle nous sommes confrontés.

Un événement convivial a d’ailleurs été organisé ce 25 novembre avec un concert qui se déroule au Toboggan.

❤ ❤ MERCI !!! ❤ ❤ Ensemble La Tête Hautevidéo-reportage : https://youtu.be/-7FZJTAtGyk

Publié par Je soutiens Marin sur dimanche 26 novembre 2017

Mais ensuite, ce sera une nouvelle étape douloureuse qu’il faudra affronter. En effet, le procès du jeune agresseur, mineur au moment des faits, se déroulera devant les Assises du Rhône en mai 2018.

Marin peut compter sur le soutien sans faille de sa famille et de sa petite amie, qui l’accompagnent au quotidien dans sa rééducation, et qui ne perdent pas espoir. Il peut également compter sur celui des internautes qui sont très sensibles à son histoire et ont du mal à accepter cette terrible injustice. Nous espérons de tout cœur que Marin, à force de courage et de patience, se remettra de ses blessures et finira par retrouver une vie normale.

Publié le samedi 25 novembre 2017 à 11:39, modifications lundi 27 novembre 2017 à 11:40

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires