Faits divers

Londres : Une mère tue ses deux enfants et se suicide après avoir laissé une tragique lettre

Cette jeune mère célibataire était dépressive depuis plusieurs années et à dû faire face à des événements tragiques dont elle ne s’est pas remise.

Sydnie Macfarlane, jeune mère célibataire de 28 ans, a commis l’irréparable. Alors qu’elle devait être expulsée de son appartement et qu’elle faisait face à une rupture difficile sur fond d’infidélité, elle s’est suicidée en tuant ses deux enfants en bas-âge.

Une femme dépressive

C’est au sud de Londres que le drame a eu lieu. Les corps inanimés de la mère et des deux enfants ont été découvert dans le lit de leur mère par des policiers qui ont dû forcer la porte de l’appartement.

Dolce-Mai Dada, neuf ans, et Rhys Dada, trois ans (photo) ont été retrouvés morts en janvier dernier dans leur maison de Greenwich après avoir ingéré un mélange toxique de drogues, aux côtés de leur mère Sydnie-Blu Macfarlane, 28 ans.

Sydnie Macfarlane, 28 (photo récupérée sur Facebook) s’est donnée la mort après avoir tué ses deux enfants.

Cet acte désespéré fait suite à une succession d’événements tragiques ayant bouleversé la vie de la jeune mère. Celle-ci avait en effet fait une fausse couche lors de sa troisième grossesse, alors même que les infidélités de son ancien compagnon étaient révélées au grand jour. Et pour en rajouter une couche, elle venait de perdre une amie, avait des problèmes d’argent, allaient peut-être perdre le procès pour garder ses enfants, et étaient menacée d’éviction.

Le médecin légiste a enregistré comme cause de la mort des enfants un acte illégal, et pour celle de la mère un suicide.

Il a déclaré :

Elle était dépressive mais n’a pas voulu recevoir d’aide de la part de sa famille, elle ne prenait aucun anti dépresseur, et n’a jamais appelé aucun centre d’aide.

Elle a caché la gravité de sa dépression, elle a mis fin à ses jours en absorbant une quantité mortelle de médicaments.

Une de ses anciennes amies Shauneen Langford-Bell, a déclaré que la mère des deux enfants étaient très contrariée le vendredi précédent sa mort. Elle avait déclaré à son amie :

Maintenant que je t’ai perdue il ne me reste plus aucune raison de vivre.

 

Dolce-Mai Dada sourit en tenant son petit frère Rhys Dada dans cette photo prise en 2014

 

Dolce-Mai Dada, neuf ans, et Rhys Dada, trois ans, photographiés ensemble. Dans les jours qui ont précédé sa mort, Mme Macfarlane a dit à une amie qu’elle n’avait «plus de raison de vivre» et que son ex-partenaire, Sean Dada, demandait la garde de leurs enfants.

Elle laisse 30 pages d’explications

Déjà dépressive depuis plusieurs années, elle avait annoncé à un ami proche vouloir en finir avec la vie. Elle a donc choisi de se donner la mort par overdose de méthadone, médicament qu’elle a également administré à sa fille Dolce-Mai, 9 ans, et son fils Rhys, 3 ans. Elle a laissé une lettre de 30 feuilles pour expliquer son acte désespéré.

Je suppose que personne ne comprendra jamais pourquoi j’ai fait ce que j’ai fait […] Nous devons être enterrés ensemble. Personne ne doit me séparer de mes bébés.

Elle a aussi écrit sur les murs de son salon plusieurs phrases, dont :

Elle s’inquiète pour mes enfants, avec une mère comme moi je la comprends… Je les emmène loin du monde toxique qui les entoure.

Lors de son apparition devant la Cour, la jeune femme confiait aux jurés qu’elle était issue d’un milieu familial difficile, avec des parents violents et toxicomanes.

 

 

Publié le lundi 15 janvier 2018 à 9:04, modifications lundi 15 janvier 2018 à 18:16

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires