Faits divers

Disparition de Maëlys : Les déclarations du principal suspect

Depuis plus de quinze jours maintenant, la petite Maëlys a disparu, lors d’un mariage en Isère. Le mystère reste entier, même si l’étau semble se resserrer autour du principal suspect, un homme âgé de 34 ans actuellement incarcéré…

STORY - Episode 8/23

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)
Tout lire : Affaire Maëlys

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Les recherches se sont poursuivies toute la journée ce lundi 11 septembre pour tenter de retrouver Maëlys, la petite fille disparue il y a maintenant plus de 15 jours lors d’un mariage à Pont-de-Beauvoisin. La mobilisation est toujours aussi importante. Le Lac d’Aiguebelette notamment a été dragué une nouvelle fois, mais en vain. Pour l’instant, la petite fille reste toujours introuvable et personne ne semble savoir ce qu’il a pu se passer cette triste nuit…

Et les espoirs reposent sur le suspect, Nordhal L. qui est actuellement entre les mains des forces de l’ordre, depuis une semaine. Ses propos incohérents et son emploi du temps bizarre, mènent les enquêteurs à le penser coupable. Néanmoins, il continue à clamer son innocence.  Sa famille le soutient estimant qu’il est impossible qu’il ait fait une chose pareille.

Dans un enregistrement diffusé par TF1, on découvre les propos tenus par cet homme, quelques heures seulement après sa mise en examen. Il affirme qu’il n’a rien à voir avec la disparition de l’enfant, et que ces accusations sont difficiles à supporter, pour lui et pour sa famille.

Des proches sous le choc

Les équipes de TF1 se sont entretenues avec Nordhal L. par téléphone, et ont rencontré certains de ses proches. Ecroué depuis une semaine maintenant, l’homme est un ancien militaire qui vit chez ses parents depuis plusieurs mois. Il est actuellement mis en examen pour séquestration et enlèvement. C’est la veille de son interpellation que l’enregistrement a été réalisé. L’entretien a été diffusé dimanche dernier dans le cadre de l’émission Sept à Huit.

On entend Nordhal L. expliquer à quel point cette expérience est douloureuse et combien ces accusations sont difficiles à supporter :

C’est très traumatisant comme expérience donc euh… rien à dire. Des accusations, des choses comme ça c’est tellement grave, d’autant plus que je connais les mariés, bien sûr c’est des amis.

L’homme, connu des services de police pour avoir été condamné pour des affaires de stupéfiants, a écopé d’un an de prison pour l’incendie d’un restaurant. Il parle de ses amis, les mariés. Et il a également été interrogé sur les fameuses griffures qu’il a sur les bras et sur les jambes. Ces marques sont accablantes pour le suspect, les enquêteurs pensant que Maëlys aurait pu se débattre. Mais pour cet homme qui semble avoir bien du mal à trouver du travail, ce n’est rien de grave. Il a réponse à tout et explique :

J’ai un bout de jardin, parfois on se prend une petite branche dans les pieds… les enquêteurs ont bien compris ces choses-là.

Malheureusement pour lui, ce n’est pas tout, loin de là. En effet, quelques heures après cet entretien, les enquêteurs ont reçu les résultats concernant l’examen minutieux de sa voiture. Et les choses se sont gâtées pour l’homme…

De nombreux éléments troublants

En effet, on a découvert que sur le tableau de bord de son Audi A3 se trouvaient des traces ADN de Maëlys. Ce qui prouve donc que la fillette est bel et bien montée dans sa voiture. Ce fut l’élément de trop, et l’homme a été arrêté. Car la liste des éléments qui semblent l’accabler s’allonge de jour en jour.

Des témoignages poignants de la part de sa famille

La famille de Nordhal L. a choisi de sortir du silence pour s’exprimer face à la caméra. C’est le cas de Christiane, la mère du suspect, qui affirme avoir une boule au ventre depuis le début de cette histoire. Elle est monté la chambre de son fils. Chambre en chantier puisque, comme elle l’a expliqué, tout a été perquisitionné. Elle raconte également que son jardin a été fouillé dans le cadre de l’enquête. Et cette maman prend la défense de son fils : elle confirme l’avoir vu rentrer chez elle le soir du mariage, pour changer de short, ce dernier ayant été tâché par du vin. Le problème, c’est que ce vêtement reste introuvable…

TF1 s’est également entretenu avec Sven, le grand frère de Nordhal L. Il a défendu son grand frère, expliquant à quel point c’était un maniaque des voitures :

Nordahl et ses voitures… (…) il est maniaque là-dessus. C’était tout le temps propre, tous les deux jours passer le karsher, l’aspi…

C’est une manière pour Sven de défendre les faits et gestes de son frère. Car le lendemain de la disparition de Maëlys, il a nettoyé sa voiture de fond en comble, ce qui a alerté les enquêteurs. D’autant plus que le produit utilisé pour laver le coffre est connu pour brouiller l’odorat des chiens…

Enfin, la sœur de Nordhal L. a également tenu a témoigné, martelant qu’il était est innocent et qu’il adore les enfants :

Mon frère n’a jamais eu d’accès violent, surtout pas avec un enfant. Avec mon fils il est très proche (…) toujours bienveillant. Mon frère est innocent.

Il ne fait donc aucun doute pour la famille du suspect qu’il est innocent et qu’il n’a rien à voir avec la disparition de la fillette. Pourtant, il faut quand même avouer que les éléments qui jouent contre lui se multiplient…

Les parents de Maëlys continuent à espérer

Les parents de Maëlys quant à eux n’ont pour l’instant pas eu le courage de rentrer chez eux, dans le Jura. Ils attendent près de Pont-de-Beauvoisin. Ils sont logés chez des proches, espérant que rapidement, le voile se lève sur la disparition de leur petite fille.

Les parents de l’enfant ont accepté de s’exprimer pour la première fois ce dimanche, via leur avocat qui s’est entretenu avec les journalistes du Dauphiné Libéré. La mère de l’enfant notamment a beaucoup parlé de cet homme dont elle avait trouvé le comportement très bizarre tout au long de la soirée. Elle a d’ailleurs expliqué que lorsque sa fille a disparu au cours de la soirée, elle a également recherché Nordhal L. qui ne semblait pas très inquiet et ne s’est pas vraiment penché sur la disparition de Maëlys… Encore des éléments troublants qui semblent accuser l’homme de 34 ans, toujours incarcéré à ce jour.

 

 

Publié le mardi 12 septembre 2017 à 13:49, modifications mardi 12 septembre 2017 à 13:27

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

-->

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet
Vers le top