Actualité

Etats-Unis : Trump interdit l’entrée aux USA à de nouveaux pays

Trois nouveaux pays viennent s’ajouter à la liste des interdits d’entrée aux USA. Dans un décret annoncé hier, le président américain Donal Trump a insisté sur sa priorité : “Making America Safe”. Une nouvelle sortie agressive et incohérente qui ne va pas vraiment dans le sens d’un monde apaisé…

Bientôt, les USA et le monde fêteront amers un triste anniversaire. En effet, Donald Trump clôturera une première année d’exercice en tant que Président des Etats-Unis. Une année constituée de dérapages continus et de manœuvres surréalistes. Pour parfaire son œuvre, l’administration Trump a annoncé dimanche un nouveau décret sur l’immigration. Trois nouveaux pays se voient appliquer des restrictions d’accès au territoire américain.

Le Tchad, la Corée du Nord et le Venezuela font leur apparition sur la liste

Ce sont ainsi le Tchad, l’Iran, la Lybie, la Syrie, le Yémen, la Somalie, le Venezuela et la Corée du Nord qui sont visés.

Il s’agit en réalité d’une « mise à jour » du décret entré en vigueur le 29 juin dernier, et qui expirait dimanche 24 septembre. Celui-ci, présenté début 2017, visait à interdire l’accès aux ressortissants d’une première liste de six pays. Le Soudan s’y trouvait, il n’est plus sur la nouvelle liste du « ban ».

A l’origine, le décret visait exclusivement un groupe de pays dont la population était à majorité musulmane. Aussi, il concernait des pays en proie à des conflits importants et dont certains accueillaient sur leur territoire des groupes terroristes (Daesh, Al-Quaida, Boko Haram, …). Le positionnement reste aujourd’hui le même, à une différence près. L’élargissement au Venezuela et à Corée du Nord indique que Trump a ainsi étendu à des motifs politiques et diplomatiques l’interdiction de territoire.

Comme écrit dans le communiqué :

[l’administration] a déterminé qu’un petit nombre de pays – sur près de 200 étudiés, ne présentaient pas de garanties suffisantes sur leur propre contrôle des identités, le partage des informations, les différents protocoles et pratiques de sécurité. Dans plusieurs cas, ces pays ont aussi une présence terroriste significative sur leur territoire.

Un décret exemplaire du style Trump

Les restrictions ne sont pas les mêmes. Si les ressortissants tchadiens et nord-coréens reçoivent une interdiction totale d’entrée sur le territoire, il n’en va pas de même pour les autres pays concernés. Pour le Venezuela par exemple, les restrictions s’appliquent à des représentants gouvernementaux, des fonctionnaires de certains ministères, ainsi qu’à leurs familles.

Ces restrictions vont être examinées et devraient entrer en vigueur le 18 octobre. Le Président américain continue ainsi sur sa lancée, de plus en plus belliqueux et isolé. En pleine crise avec la Corée du Nord, agressif sur le dossier iranien, et nouvellement en guerre contre les sportifs américains… Chaque jour est pour lui une nouvelle chance de rater quelque chose.

Le décret semble osciller entre les mesures concrètes de sécurité et un caprice. En effet, les restrictions appliquées à la Corée du Nord feraient presque sourire, tant leurs relations sont depuis toujours inexistantes. Aussi, le Tchad est ajouté à la liste mais reste “un important partenaire pour le contre-terrorisme.” N’est-ce pas là une parfaite contradiction dans les termes ?Malheureusement, Donald Trump n’en a pas fini d’étonner et d’inquiéter le monde.

Publié le lundi 25 septembre 2017 à 16:47, modifications lundi 25 septembre 2017 à 14:50

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

3 Commentaires