Actualité

Burkina-Faso : l’ambassade de France et l’Institut français visés par une attaque armée

Au Burkina Faso, des témoins font état d’une situation extrêmement confuse dans le centre de Ouagadougou, où des tirs nourris ont été signalés.

Des tirs intenses ont été entendus vendredi 2 mars dans la matinée dans le centre de Ouagadougou à proximité de l’ambassade de France et de l’Institut français.

#ALERTEUne attaque armée est en cours présentement dans la ville de Ouagadougou. Cette attaque concerne les zones…

Publié par Police Nationale du Burkina Faso sur vendredi 2 mars 2018

Que sait-on de la situation à Ouagadougou

Cinq hommes armés sont sortis d’une voiture et ont ouvert le feu sur des passants avant de se diriger vers l’ambassade, selon des témoins. D’autres témoignages ont fait état d’une explosion près de l’état-major des armées et de l’Institut français.

Ces lieux sont situés à environ un kilomètre de là, toujours dans le centre de la capitale burkinabè.

Ainsi, l’ambassadeur de France au Burkina Faso, Xavier Lapdecab, a fait état d’une « attaque en cours » dans la ville, via un tweet posté vers 11h50 ce vendredi. Ainsi, il a invité les Français à rester dans « un endroit sûr ».

Un autre ambassadeur français, Jean-Marc Châtaigner, a lui parlé d’une « attaque terroriste ». Dans son message Facebook, l’ambassade conseille aux ressortissants de rester « confinés ».

Par ailleurs, d’après un journaliste burkinabè, il y avait toujours des tirs à midi. Le Palais de l’Elysée a fait savoir que le président Emmanuel Macron est « tenu informé en direct de l’évolution de la situation ».

Les ressortissants français présents à Ouagadougou doivent suivre les instructions de l’ambassade, en restant confinés.

La situation désormais sous contrôle

Ainsi, des « renforts de l’armée française et burkinabè » ont été dépêchés sur place.

Les unités spécialisées des forces de défense et de sécurité sont en action.

A annoncé la police locale.

La situation est désormais « sous contrôle » à l’ambassade de France, a indiqué sur France 2 le ministère des Affaires étrangères.

Quatre assaillants ont été neutralisés dans l’attaque de l’ambassade de France.

A précisé de son côté le service d’information du gouvernement burkinabé.

Ces dernières années, la capitale du Burkina-Faso est la cible d’attaques terroristes répétées. Elles visent généralement des lieux fréquentés par les Occidentaux. En outre, les attaques de groupes djihadistes contre des représentants de l’État (gendarmeries, écoles notamment) sont régulières dans le nord du pays, frontalier avec des zones instables du Mali.

Publié le vendredi 2 mars 2018 à 14:26, modifications vendredi 2 mars 2018 à 14:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !