Actualité

Les buralistes entrent en guerre contre le Loto chez les fleuristes

Depuis quelques semaines, la Française des Jeux (FDJ) teste la mise en place du Loto chez certains fleuristes triés sur le volet. Une situation loin de faire l’unanimité auprès des buralistes, qui menacent désormais de boycotter la nouvelle formule de l’Euro Millions, disponible à partir du 27 septembre.

Fidèle à sa logique d’expansion de son réseau commercial, la Française des Jeux envisage désormais de s’implanter chez les fleuristes, au grand dam des buralistes qui, de leur côté, y voient d’ores et déjà une concurrence inacceptable.

Actuellement en phase de test chez deux fleuristes situés à Allauch, dans les Bouches-du-Rhône et ainsi qu’à Mont-Saint-Martin, près de Longwy (Meurthe-et-Moselle), la mise en place du Loto dans ces établissements pourrait être à l’origine d’une guerre fratricide entre la FDJ et les buralistes au cours des semaines à venir,

En effet, depuis l’annonce officielle de ces essais – qui devraient s’étendre à 20 fleuristes avant la fin de l’année -, les buralistes d’Ile-de-France ont décidé de contre-attaquer, ces derniers lançant notamment un appel au boycott de la nouvelle formule de l’Euro Millions, dont le premier tirage aura lieu le mardi 27 septembre.

Les débitant de tabac perçoivent aujourd’hui 5,2% de commission brute sur les jeux de hasard, chiffre qui n’aurait pas bougé d’un iota depuis la création du Loto, en 1976. Depuis, le catalogue de la FDJ s’est considérablement élargi, parallèlement à la charge de travail pour les buralistes.

Publié le dimanche 18 septembre 2016 à 12:07, modifications dimanche 18 septembre 2016 à 10:36

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !