Actualité

Attentat de Nice : Les SMS inquiétants de Mohamed Lahouaiej Bouhlel

Trois jours après l’attentat de Nice, le profil terroriste de Mohamed Lahouaiej Bouhlel commence peu à peu à se dessiner. L’exploitation du téléphone portable du tueur a révélé un SMS équivoque.

Alors que la police progresse sur l’enquête après l’attentat du 14 juillet sur la Promenade des Anglais à Nice, le caractère terroriste de Mohamed Lahouaiej Bouhlel se précise.

Selon une source proche des enquêteurs, le tueur aurait repéré les lieux du drame les 12 et 13 juillet. En effet, sur les images de vidéosurveillance, le tunisien de 31 ans est identifié au volant de son poids lourd, loué quelques jours plus tôt à Saint-Laurent-du-Var.

Les vidéos montrent le véhicule accélérer, ralentir et s’arrêter.

Cette information vient confirmer le caractère prémédité de l’attentat. Elles sont corroborées par les révélations du Journal du Dimanche selon lesquelles Mohamed Lahouaiej Bouhlel aurait vidé son compte en banque (trois retraits de 500 euros chacun) les jours précédents la tuerie et aurait vendu sa voiture le 13 juillet.

Pour les enquêteurs, ces éléments confirment que l’acte était bien prémédité.

Alors que Mohamed Lahouaiej Bouhlel est décrit comme un homme ne fréquentant pas les mosquées, étant violent, impulsif et maltraitant son ex-épouse et ses enfants, il s’était cependant étrangement arrêté de boire de l’alcool, il y a quelques semaines.

Les enquêteurs de l’anti-terrorisme cherchent donc toujours le lien qui a fait basculer le terroriste dans l’islam radical, sans éveiller les soupçons des services de renseignements.

Pourtant, les éléments du dossier qui intéresse le plus la police sont une série de textos retrouvés dans le portable de Mohamed Lahouaiej Bouhlel.

Amène plus d’armes, amènes en 5 à C.

Aurait-il envoyé à un complice quelques minutes avant l’attentat.

Avant cela, le terroriste aurait envoyé un SMS se félicitant de

S’être procuré un pistolet 7.65 et évoquant la fourniture d’autres armes.

Selon Le Parisien, le destinataire de ce dernier SMS serait actuellement entendu par la police.

Un autre sms retrouvé dans le portable du chauffeur-livreur tunisien serait une photo de lui au volant du camion prise entre le 11 et le 14 juillet.

Plus de 200 enquêteurs de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) sont mobilisés pour identifier l’ensemble des destinataires de ces messages

A détaillé le quotidien.

Pour l’heure, quatre hommes de l’entourage du tueur, ainsi qu’un couple d’Albanais sont en garde à vue. Ils sont soupçonnés d’avoir apporté un soutien logistique à Mohamed Lahouaiej Bouhlel. Selon Europe 1, un véhicule a également été réquisitionné par les enquêteurs en marge de ces interpellations.

 

Publié le lundi 18 juillet 2016 à 10:40, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !