Actualité

Une artiste dépose une main courante contre le chanteur Bertrand Cantat, « violent psychologiquement »

Une femme de 45 ans s’est présentée ce 15 février aux policiers pour déposer une main courante contre le chanteur Bertrand Cantat. Elle craint « des représailles personnelles » mais agit pour se « protéger ».

Le 15 février dernier, une femme de 45 ans, qui se présente comme artiste, a franchi la porte d’un commissariat parisien pour dénoncer le comportement de Bertrand Cantat. Selon elle, l’ancien chanteur de Noir Désir « se fait passer pour un ami, mais en réalité il a un comportement menaçant et violent psychologiquement », comme le rapporte la main courante informatisée dont Le Point a eu connaissance.

J’ai fait la connaissance de cet homme il y a plusieurs mois.

Indique-t-elle au gardien de la paix qui l’entend.

La quadragénaire a peur des “représailles”

Décrite comme anxieuse par les policiers présents ce jour là sur les lieux, la quadragénaire précise :

Je compte m’éloigner, mais j’ai peur des représailles personnelles.

D’ordre physique, précise le policier entre parenthèses.

Et de poursuivre :

Je ne souhaite pas nuire à Bertrand Cantat, mon intention est bien de me protéger.

Une main courante est susceptible de déclencher des poursuites judiciaires. L’enquête se poursuit donc. Le Point précise avoir essayé de contacter Me Antonin Lévy, avocat de Bertrand Cantat. Mais ce dernier a refusé de répondre aux sollicitations de nos confrères.

En 2004, l’ancien chanteur de Noir Désir avait été condamné par la justice lituanienne à huit ans de prison ferme pour le meurtre de sa compagne Marie Trintignant.

Publié le dimanche 18 février 2018 à 14:02, modifications dimanche 18 février 2018 à 12:35

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !