Sci-Tech

Le fake porn explose grâce à une application

Remplacer le visage d’une actrice pornographique par celui d’une célébrité serait désormais facile sur Internet.

C’est la face cachée la plus sombre du web qui prend forme dans les recoins du forum Reddit. En décembre, le site Motherboard a découvert qu’un utilisateur nommé “Deepfakes” s’était spécialisé dans les fakes pornographiques. Il plaçait le visage de célébrités sur le corps d’actrices de films porno. L’activité est désormais passée du simple loisir malsain à l’activité industrielle. Une application permet à n’importe qui de faire la même chose.

Le rendre accessible en un clic

Daisy Ridley, l’actrice de Star Wars, Gal Gadot qui incarne Wonder Woman ou encore la chanteuse Katy Perry. La liste est potentiellement sans fin et aucune star ne semble désormais être à l’abri. Une application pour ordinateur utilisant l’algorithme de Deepfakes est désormais en accès libre. Elle peut être utilisée sans aucune connaissance technologique. Le concept est relativement simple. Sélectionnez une vidéo et une célébrité et lancez l’application qui fera le travail grâce à ses réseaux neuronaux.

Tout ce dont vous avez besoin selon son créateur, c’est d’une bonne carte graphique. Interrogé par Motherboard, Deepfakes explique son ambition à long terme.

J’aimerais l’améliorer à un point tel que les nouveaux utilisateurs puissent simplement sélectionner une vidéo sur leur ordinateur, télécharger une réseau de neurones corrélé à un certain nombre de visages dans une base de données publique et créer leur vidéo en un clic.

Après avoir créé un sous-forum à son nom, Deepfakes a vu affluer les participants qui sont aujourd’hui plusieurs milliers. Pour l’instant, selon Motherboard, le principal frein à l’usage de cette application est le temps requis. Pour une vidéo basique, jusqu’à 12 heures seraient ainsi nécessaires pour avoir un rendu de la vidéo. 

Les dangers pour le grand public et la vie privée

La capacité de l’application à piocher dans les bases de données de photos est aussi inquiétante pour le grand public. Alors que l’on pose toujours de plus de photos et de vidéos sur nos réseaux sociaux, qu’est-ce qui nous garantit que celles-ci ne seront pas utilisées par des personnes mal-intentionnées ? La place croissante de l’intelligence artificielle pose en elle-même d’importantes questions éthiques.

Surtout, il semble parfois compliqué de faire la différence. Plusieurs sites se sont ainsi fait avoir par une vidéo d’Emma Watson supposément sous la douche en compagnie d’une autre femme. Alors que le concept et la technologie en sont encore à leurs débuts, les perspective s’annoncent vertigineuses. On peut déjà en avoir un aperçu à travers d’autres vidéos qui sont postées comme un montage Hitler – Macri (le président argentin). De quoi aussi poser un véritable défi à notre capacité à reconnaître les fakes news.

Publié le mardi 30 janvier 2018 à 9:33, modifications mardi 30 janvier 2018 à 9:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct