Tennis

Wimbledon 2018 : Kevin Anderson terrasse Roger Federer

Kevin Anderson dans la stratosphère

Sur le score de 2-6 6-7 7-5 6-4 13-11, c’est un véritable exploit qu’a accompli le tennisman sud-africain. Kevin Anderson dispose de Roger Federer en cinq sets, pour créer le séisme de cette édition 2018 de Wimbledon.

Le roi est mort sur le court numéro 1 et c’est Kevin Anderson qui l’a vaincu. Au bout de 4h14,  l’onde de choc à Wimbledon est palpable. Le favori du tournoi et tenant du titre, Roger Federer s’arrête en quarts de finale.

Qu’a-t-il bien pu se passer ? Sachant que le Suisse a disposé d’une balle de match et menait deux sets à rien ? La réponse est qu’ Anderson ne lui a tout simplement pas laissé le temps de la convertir. Et l’élimine avec la manière.

Roger Federer partait largement favori…

En face de lui, se mouvait pourtant un Roger Federer excellent. Ce qui rend la victoire de Kevin Anderson encore plus grande. En effet, Federer était fort de 34 sets gagnés d’affilée à Wimbledon.

De plus, en quatre confrontations, il n’avait jamais perdu contre son adversaire. Enfin, dans ce tournoi, personne encore n’avait réussi à prendre le service du “maestro”.

D’ailleurs, l’entame du match conforte grandement le statut du favori. Le Suisse remporte facilement la manche en 26 minutes, sur le score de 6-2.

…Mais Kevin Anderson était immense

Kevin “le Conquérant” Anderson terrasse le roi Roger Federer / Crédits © Eurosport

Certes on le sentait changé depuis sa finale à l’US Open l’année dernière. Mais hier, Kevin Anderson était phénoménal. Devenu tout simplement trop fort, trop sûr de lui, trop rapide pour le Bâlois.

Dès le second set que toutefois il perd, il prend le service de son adversaire. À partir du troisième set, la grâce touche l’homme du Sud. Anderson domine la majorité des échanges longs.

Le Sud-Africain dicte le jeu et fait courir le favori dans tous les sens. Il accule Roger Federer en fond de court. Rendant frappe puissante pour frappe puissante.

En coup droit comme en revers, il est partout et ne lâche rien. Au point que le Suisse, qui se procurera douze balles de break le long de la rencontre, n’en convertira que trois.

Dans le set décisif, alors qu’ils sont tous les deux à 11 partout, Federer est au service. Le score est à “30 A” ou égalité. Nerveux, l’octuple lauréat commet une double faute. Anderson n’en demandait pas tant. Sur un “winner” en canon, il prend son break, le confirme à son engagement, et s’adjuge le match.

Kevin Anderson au firmament

Ainsi, malgré un déficit de deux sets, le Sud-Africain remonte son handicap au courage et au talent, pour aller chercher cette victoire avec toute l’attitude des grands champions.

Il vient de battre le numéro 2 mondial au meilleur de sa forme, dans son tournoi préféré. De fait, après la plus belle victoire de sa carrière, Kevin Anderson sera à minima 6e mondial après Wimbledon, son meilleur classement.

Pour une place en finale, il devra vaincre John Isner qui a triomphé d’un Milos Raonic diminué (6-7 [5], 7-6 [7], 6-4, 6-3).

Publié le jeudi 12 juillet 2018 à 15:02, modifications jeudi 12 juillet 2018 à 15:19

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !