Sport

Jo de Rio : Un haltérophile disqualifié accuse un Français de l’avoir dopé à son insu

L’haltérophile Izzat Artykov accuse son concurrent français, Kingue Matam d’avoir mis des produits dopants dans sa nourriture.

Après avoir été déchu de sa médaille de bronze pour avoir été contrôlé positif, l’haltérophile kirghize, Izzat Artykov, a tout bonnement reporté la faute sur son adversaire français, Bernardin Kingue Matam.

En effet, l’athlète du Kirghizistan a déclaré que le Français l’avait dopé à son insu. Il a également annoncé qu’il allait faire appel de son exclusion auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS).

L’athlète est disqualifié, sa médaille lui est retirée et il est exclu des jeux Olympiques de Rio

Avait statué le TAS après les résultats positifs du sportif kirghize. Le tribunal a été chargé, pour la première fois par le Comité international olympique, de juger les cas de dopage en première instance comme en appel.

Je soupçonne l’haltérophile français d’avoir ajouté des produits dopants à ma boisson ou ma nourriture. Tout ce tapage a commencé avec ses déclarations et ses doutes sur ma victoire.

S’est-il expliqué.

A l’issue de la compétition, l’haltérophile tricolore (qui a fini 8ème) avait mis en doute l’honnêteté de ses concurrents et avait dit qu’il attendait beaucoup des contrôles antidopage.

Si la Fédération internationale et le CIO font les choses correctement, je pense pouvoir gagner bien quatre places, parce que les cinq premiers ne sont pas ‘clean’.

Avait-il assuré.

Testé positif à la strychnine (un stimulant), Izzat Artykov avait terminé 3ème dans sa catégorie des moins de 69 kg. L’épreuve avait été remportée par le Chinois, Shi Zhiyong Shi, devant le Turc Daniyar Ismayilov.

Je ne me suis jamais dopé. J’ai remporté ma victoire honnêtement.

S’est justifié Izzat Artykov avant d’ajouter qu’il était « sous le choc ».

Dans un communiqué, l’agence kirghize pour la Jeune et les Sports avait annoncé que la Fédération kirghize d’haltérophilie se préparait à faire appel devant le TAS pour dénoncer l’exclusion de son athlète.

Publié le samedi 20 août 2016 à 12:09, modifications samedi 20 août 2016 à 11:03

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !