Sport

JO de RIO : Camille Lacourt pousse un énorme coup de gueule

Arrivé cinquième lors de la finale olympique du 100m dos, Camille Lacourt a vu d’un très mauvais oeil la victoire de Sun Yang sur 200m nage libre. La raison ? Les antécédents de dopage du Chinois…

Interrogé lundi par des médias français peu après la finale du 100m dos au terme de laquelle il est arrivé en cinquième position, Camille Lacourt n’a pas mâché ses mots au moment d’aborder la présence de Sun Yang, nageur Chinois suspendu trois mois après un contrôle antidopage positif en 2014, déclarant :

Sun Yang, il pisse violet !

Visiblement déçu par sa performance dans les bassins, Camille Lacourt, qui participe actuellement aux derniers Jeux Olympiques de sa carrière, poursuit :

Quand je vois le podium du 200 m nage libre, ça me donne envie de vomir. Je préfère retenir cette foule qui a crié quand on est rentré, ce bassin olympique qui est génial.

Puis d’ajouter :

Je suis très triste de voir mon sport évoluer de cette façon. J’ai l’impression de voir de l’athlétisme avec deux ou trois dopés dans chaque finale. J’espère que la Fina (Fédération internationale de natation) va vite réagir et arrêter ce massacre parce que ça devient triste.

Le vice-champion du monde 2015 du 100m dos n’est pas le premier à critiquer ouvertement la présence du Chinois, l’Australien Mack Horton, vainqueur du titre olympique du 400m nage libre, samedi, ayant de son côté déclaré à son sujet :

Je n’ai pas de respect pour les dopés.

Malgré des contrôles annoncés comme poussés, le dopage n’en reste pas moins une question centrale de toute compétition majeure à l’instar des Jeux Olympiques 2016 de Rio.

Publié le mardi 9 août 2016 à 12:36, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !