Football

Wenger n’a pas envie de décider de son avenir

Arsène Wenger a l’air de profiter de sa retraite sportive forcée..

A la fin de la saison passée, Arsène Wenger a été “gentiment” poussé dehors d’Arsenal après 20 ans de bons et loyaux services. Depuis ? Des vacances.

En “désintoxication”

Annoncé notamment au PSG à l’intersaison, Arsène Wenger est finalement sans club. Mais, cela lui convient très bien si on en croit son interview à nos confrères du Télégramme.

 J’ai décidé de ne pas décider. J’ai été intoxiqué tellement longtemps que je me suis fais la promesse de ne prendre aucune décision avant septembre. On peut même parler d’une cure de désintoxication puisque c’est la première fois, en 35 ans, que je ne fais pas de début de championnat. Ceci dit, il est plus facile de faire une cure en Corse, où je suis en vacances, que partout ailleurs.

Mais, loin d’être frustré, il se serait surtout habitué au repos…

Quand tu as été aussi occupé que j’ai pu l’être, tu crains toujours un peu le vide. Mais je me suis très vite organisé dans cette étape nouvelle de mon existence, je fais pas mal de sport, je mange copieusement ici avec mes amis, je discute beaucoup aussi, je peux rester des heures à scruter l’horizon.

Autant dire qu’il pourrait continuer de se reposer…

Publié le mercredi 22 août 2018 à 17:56, modifications mercredi 22 août 2018 à 11:44

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !