Sport

Affaire de la sextape : Patrice Evra s’exprime sur le comportement de Karim Benzema

Depuis le mois de novembre, Karim Benzema est dans la tourmente à cause de l’affaire de la sextape qui touche Mathieu Valbuena. Aujourd’hui, Patrice Evra, leur camarade de jeu de l’équipe de France s’exprime sur cette triste histoire.

Il y a des affaires qui ternissent l’image de l’équipe de France de football dont la côte de popularité n’est déjà pas au top. Le scandale de la sextape de Mathieu Valbuena fait partie de celle-là.

En effet, en novembre dernier, nous apprenions que le joueur de foot marseillais avait été approché par des maîtres-chanteurs pour leur remettre une grosse somme d’argent afin qu’ils lui restituent une vidéo dans laquelle on le voyait avoir une relation sexuelle avec sa femme. Pire, nous apprenions aussi que Karim Benzema avait joué les intermédiaires… De fait, Karim Benzema a été inculpé pour complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs. Il a été placé sous contrôle judiciaire. Un contrôle judiciaire qui a été levé il y a peu et qui donne le droit à Karim Benzema de jouer à nouveau en équipe de France pour l’Euro qui approche, mais les choses ne sont pas aussi simples.

Patrice Evra, joueur de foot français, s’est exprimé sur cette affaire sur la radio RTL.

Qui a tort, qui a raison ? La seule chose que je peux dire, c’est qu’on s’est tiré deux balles dans le pied, c’est tout, je n’ai pas besoin d’en rajouter.

Il a poursuivi au sujet de Karim Benzema et de Mathieu Valbuena :

Les deux resteront mes amis à vie. Le dossier est en cours, on verra bien. C’est l’équipe de France, il y a toujours quelque chose, il y a toujours des histoires. On travaille bien, on est là sur le terrain, on redevient performant, mais à l’extérieur il y a toujours quelque chose.

Il demande aussi aux Français de leur laisser un peu de tranquillité.

J’espère que l’on va aussi se reconcentrer et Didier Deschamps nous le dit à chaque fois, il n’y aura pas d’autres histoires avec qui que ce soit avant cet Euro. Il serait temps qu’on nous laisse tranquilles, que l’on pense que sur le terrain, à travailler, à enchaîner des victoires. Parce que, même s’il y a eu les attentats, ça m’a vraiment ‘emmerdé’ -excusez-moi du terme- de perdre ce match contre l’Angleterre, il y en a qui ont joué et qui n’étaient pas dedans. Ce n’est pas une excuse parce qu’on voulait continuer à enchaîner sur les victoires puisqu’on venait quand même de gagner l’Allemagne au Stade de France.

Visiblement, nous ne sommes pas prêts de gagner l’Euro 2016 facilement.

Publié le mercredi 23 mars 2016 à 14:32, modifications mercredi 23 mars 2016 à 14:32

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !