Environnement

L’homme aura consommé toutes les ressources de la Terre le 2 août…

La situation est catastrophique...

L’homme consomme trop… Ce n’est pas vraiment une nouveauté. Mais cette année, c’est tout simplement catastrophique. En effet, l’homme aura consommé la totalité des ressources que la Terre peut renouveler en un an… le 2 août prochain.

L’ONG Global Footprint Network tire la sonnette d’alarme. Car entre le 2 août et le 31 décembre 2017, l’humanité vivra à crédit…

Le dépassement approche…

Le mercredi 2 août prochain sera le dernier jour de consommation des hommes. C’est-à-dire qu’à partir de ce moment-là, nous utiliserons des ressources que la Planète n’est pas en mesure de créer. Ce jour de dépassement intervient chaque année de plus en plus proche. Mais comment est-il calculé ?

Et bien ce n’est pas compliqué. L’ONG qui fait ce calcul prend en compte plusieurs critères. Ainsi, il faut prendre en compte la pêche, l’élevage, les cultures, l’utilisation de l’eau, l’empreinte carbone ou encore la construction. Ces données permettent de définir avec précision ce que nous prenons à la Planète. Et il suffit de comparer avec ce que cette dernière est capable de nous donner. Or, l’humanité consomme davantage que ce que la Terre peut donner !

Une date qui avance d’année en année

En 2016, le jour de dépassement était le 8 août. Cette année nous perdons encore 6 jours donc… Pour vous donner un ordre de comparaison, en 1970 elle était fixée au 23 décembre. Mais elle n’a cessé de reculer puisqu’on était au 3 novembre en 1980, au 13 octobre en 1990, au 4 octobre en 2000, au 3 septembre en 2005, au 28 août en 2010… et au 2 août cette année.

En réalité, ce que nous offre la Terre chaque année ne suffit plus à combler nos besoins. L’ONG Global Footprint estime qu’il faudrait l’équivalent de 1.7 Planète par an pour subvenir aux besoins de l’humanité…

Pourquoi ?

Le facteur de dépassement le plus important n’est autre que les émissions de CO2. En effet, elles comptent pour 60% de l’empreinte écologique globale, ce qui est tout simplement énorme. Pourtant, la communauté internationale s’est bel et bien engagée à contenir le réchauffement climatique. Mais cet engagement est bien difficile à tenir. Ce qui inquiète les experts et l’ONG. Car en divisant les émissions de CO2 par deux, le jour du dépassement aurait tout simplement lieu 89 jours plus tard…

L’ONG lance un appel à l’action pour que les hommes prennent conscience du danger, et agissent dans le but de faire reculer la date de dépassement… Il est vrai que ça donne à réfléchir…

 

Publié le mercredi 7 juin 2017 à 11:33, modifications mercredi 7 juin 2017 à 11:48

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires