Environnement

Global Witness sonne l’alarme pour la forêt vierge de Papouasie Nouvelle-Guinée

L’impact environnemental et humain de la déforestation est terrible dans ce pays du Pacifique.

Ce sont des images terribles. Celles de la déforestation sauvage en Papouasie Nouvelle-Guinée. L’un des pays ayant la plus grande biodiversité au monde est en danger selon l’organisation environnementale Global Witness.

1/3 des forêts ont déjà disparu

C’est un chiffre qui est à lui tout seul est terrifiant. Dans un des pays proposant la plus grande richesse animale et végétale au monde, 1/3 des forêts viables du pays ont déjà été coupées en 2014. Et le phénomène s’accélère. La demande internationale est tellement importante que des bûcherons illégaux continuent d’intervenir de façon intensive.

Mais, la nature n’est pas la seule victime. Les populations indigènes du pays se retrouvent aussi en première ligne dans cette lutte. Le danger arrive en effet directement dans leurs territoires. Des dizaines de milliers d’entre eux auraient été victimes d’expropriations illégales du gouvernement. 12% de la Papouasie aurait été cédée à des compagnies étrangères pour l’exploitation forestière selon les données de Global Witness relayées par The Independent. Malgré les promesses répétées du gouvernement, aucun de ces contrats n’a été annulé. Pourtant, l’accès de ces populations à l’eau ou la nourriture se trouve fortement impacté.

D’un point de vue environnemental, l’impact sur la zone est particulièrement difficile à quantifier. Selon les chercheurs au moins la moitié des plantes et des animaux de Papouasie n’ont pas encore été catalogués par la science. 1/3 n’existerait par ailleurs que dans la région. La plupart du bois exploité dans la région est envoyé en Chine pour être transformé avant d’être transporté tout autour du monde pour construire des meubles ou des sols.

Publié le samedi 24 mars 2018 à 11:35, modifications samedi 24 mars 2018 à 10:34

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

1 Commentaire

En direct