Environnement

Burkina Faso : La plus grande centrale photovoltaïque d’Afrique de l’Ouest est inaugurée aujourd’hui !

C’est un grand jour pour le Burkina Faso. En effet, ce mercredi, le pays lance la plus grande centrale solaire de l’Afrique de l’Ouest. C’est un immense pas en avant pour cette nation qui souhaite se tourner vers les énergies renouvelables, afin de combler le déficit en électricité.

C’est à environ 20 kilomètres au sud-ouest d’Ouagadougou que la centrale photovoltaïque a ouvert ses portes. Le site de Zagtouli contient 129 600 panneaux solaires de 260 watts produisant 33 mégawatts d’énergie. La surface totale de la centrale photovoltaïque est de 55 hectares, ce qui en fait la plus grande d’Afrique du Sud en termes de capacité installée. Elle permettra d’offrir davantage d’énergie à la population. En effet, elle va injecter, d’après les prévisions, 56 gigawatts, soit 5 % de la production actuelle, issue des centrales à fioul sur le réseau de la Société nationale d’électrification (Sonabel). Et ce, chaque année !

Une inauguration attendue

C’est le Président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré et Emmanuel Macron, en visite officielle dans le pays, qui inaugurent le site ce mercredi 29 novembre. Le responsable de la construction est très content des premiers essais qui ont été menés depuis plus d’un mois. Il a ainsi déclaré :

Depuis six semaines, la centrale est en phase d’essai avec une production de 14 MW, et elle atteindra le pic des 33 MW courant décembre, sous réserve du niveau d’ensoleillement.

Cette centrale photovoltaïque permet de répondre à un véritable besoin du Burkina Faso. En effet, le pays rencontre des difficultés à alimenter les habitants en électricité. De plus, il a fallu importer de l’énergie de la Côte d’Ivoire, et les difficultés d’approvisionnement ont été un véritable problème pour les habitants. D’autant plus que les besoins des populations augmentent chaque année d’environ 13%.

Cela va aider à “réduire les délestages”, courants dans ce pays pauvre d’Afrique de l’Ouest, où l’électricité demeure une denrée rare pour plus de 80 % de la population.

Un lourd investissement

Cette nouvelle centrale photovoltaïque représente un immense investissement. Elle a été co-financée par l’Agence française de développement (22,5 millions d’euros) et l’Union européenne (25 millions d’euros). Et ce n’est qu’un début ! En effet, la centrale solaire de Zagtouli est la première d’une série. D’autres centrales photovoltaïques devraient prochainement voir le jour au Burkina Faso afin d’aider les 19 millions d’habitants à avoir accès à une électricité fiable, et surtout moins coûteuse. En effet, l’énergie produite par la centrale solaire coûtera environ 7 centimes d’euro le kilowatt/heure. Soit trois fois moins chère que l’électricité produite dans les centrales thermiques actuellement.

Cette centrale pilote va permettre aussi à la Sonabel d’avoir de l’expertise en termes de technologie solaire photovoltaïque, de créer des emplois et de jeter les bases pour aller vers les énergies renouvelables, avec une source de production fiable.

Le projet est très ambitieux. Le Burkina Faso est un pays très ensoleillé, et les centrales photovoltaïques vont fonctionner à plein régime. L’idée est donc de couvrir 30% des besoins en électricité grâce à des panneaux solaires d’ici 2030. Ce serait un véritable exemple en matière d’énergie renouvelable sur le continent africain. Un exemple à suivre !

Publié le mercredi 29 novembre 2017 à 15:07, modifications mercredi 29 novembre 2017 à 12:43

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !