Economie

Les sud-coréens ne vont plus travailler que… 52 heures par semaine !

Alors que le temps de travail était de 68 heures par semaine, une réforme qui vise à améliorer la qualité de vie des sud-coréens vient de réduire la durée légale du travail à 52 heures.

Vu de France, ce sont des chiffres qui paraissent complètement fous ! Mais, la Corée du Sud vient de réduire la durée légale du travail à 52 heures. Et sur place, c’est vu comme une grande avancée sociale.

Pour les entreprises de plus de 300 salariés

La mesure entrera en vigueur à partir du mois de juillet 2018 mais uniquement dans les entreprises de plus de 300 salariés. Pour les autres, il faudra attendre 2020 ou 2021. Elle est le résultat de cinq ans de négociation entre le gouvernement et l’opposition au Parlement expliquent nos confrères de Courrier International. Pour comprendre l’importance de cette mesure, il faut voir le saut en avant. On passe de 68 heures par semaine à 52 heures. Une différence qui faisait partie des engagements du président Moon Jae-in pendant sa campagne.

Concrètement, jusqu’à aujourd’hui le temps de travail était de 40 heures par semaine auxquelles s’ajoutaient 12 heures supplémentaires et 16 heures le week-end. Les heures de fin de semaine seront comptabilisées comme des heures supplémentaires et payées moitié plus. La loi devrait aussi permettre de créer de 600 à 700.000 emplois.

Au niveau mondial, selon l’OCDE, la Corée du Sud est le pays où l’on travaille le plus. Il est seulement battu par le Mexique et le Costa Rica. Mais, les jeunes générations acceptent de moins en moins le système actuel. Le site de France TV expliquait ainsi l’an dernier l’apparition de nouveaux phénomènes. Des “candidats à l’embauche qui refusent de devenir des soldats pour les conglomérats et qui privilégient la qualité du travail et l’équilibre vie privée – vie professionnelle”.

Publié le vendredi 2 mars 2018 à 12:42, modifications vendredi 2 mars 2018 à 10:48

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !