Economie

Conférence d’aide au Liban: 2,6 milliards de dollars réunis à la mi-journée

La communauté internationale avait réuni 2,6 milliards de dollars vendredi à la mi-journée pour relancer l’économie libanaise et renforcer la stabilité du pays, menacée par les crises régionales.

Pour l’heure, nous parlons de 1,8 milliard de dollars de prêts concessionnels (à taux bonifiés, ndlr) et de 800 millions de dons

a déclaré Nadim Mounla, conseiller du Premier ministre Saad Hariri en marge de la conférence internationale de soutien au Liban à Paris, tout en soulignant que le gros des annonces était attendu dans l’après-midi.

L’Arabie saoudite va notamment renouveler une ligne de crédit d’un milliard de dollars, signe de son engagement au côté du Liban malgré ses inquiétudes récurrentes sur l’influence croissante de l’Iran dans ce pays.

Cette ligne était là dans le passé mais n’avait pas été utilisée (..) C’est de l’argent disponible pour financer les projets

d’investissement futurs du gouvernement libanais, a relevé Nadim Mounla.

Ryad est soupçonné d’avoir poussé Saad Hariri à la démission en novembre 2017 en raison de l’influence croissante du Hezbollah et, à travers lui, de l’Iran au Liban. M. Hariri avait finalement rejoint Beyrouth après une médiation de Paris et repris sa démission.

Côté européen, une série d’annonces ont également été faites dans la matinée, France en tête (550 millions d’euros), sous forme de dons et de prêts. L’Union européenne va apporter une contribution de 150 millions d’euros, les Pays-Bas 300 millions, le Royaume-Uni 130 millions et l’Italie 120 millions, selon l’ambassadeur de France au Liban Bruno Foucher.

Dans un Moyen-Orient secoué par les crises, meurtri par les guerres civiles, le Liban reste un modèle de pluralisme, de tolérance et d’ouverture dont nous avons besoin

a lancé le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian à l’ouverture de la conférence, baptisée CEDRE.

“Des réformes”

Le Liban n’est pas une île. Il subit de plein fouet les effets des tensions régionales et de la crise syrienne. Il combat le terrorisme à ses frontières et en son sein et, avec plus d’un million de réfugiés, il a pris plus que sa part du fardeau de l’exil syrien

a-t-il souligné.

Les autorités libanaises espèrent lever entre 6 et 7 milliards de dollars en prêts et dons publics pour moderniser les services publics (eau, électricité, traitement des ordures ménagères..) et relancer l’économie.

Dans cet effort, le Liban ne pourra pas réussir seul (..) Il ne s’agit pas de la stabilité du Liban seul, il s’agit de la stabilité de la région et donc de notre monde

a souligné Saad Hariri.

Depuis la crise syrienne, l’économie libanaise a vu son taux de croissance chuter de 8% à 1% à peine, soit une perte de 18 milliards d’euros jusqu’en 2015, a-t-il noté, s’appuyant sur des chiffres de la Banque mondiale.

L’afflux de réfugiés syriens – qui représentent un quart de la population – affecte aussi gravement l’économie, les infrastructures et les secteurs sociaux libanais, déjà très fragiles. Il a accru l’endettement du Liban de 6 milliards de dollars jusqu’en 2016.

Réduction du déficit

Cette conférence CEDRE intervient à un mois des législatives du 6 mai, les premières depuis neuf ans, qui doivent parachever la stabilisation politique du Liban après des années de crise.

Les participants doivent valider un premier plan d’investissements de 10 milliards de dollars sur quatre ans, assorti de projets de réformes des autorités libanaises.

Saad Harari a promis de “réduire le déficit budgétaire de 5 points par rapport au PIB sur les cinq années à venir”. Ce déficit atteint 9 à 10% du PIB.

Au total, les besoins du Liban sont estimés à 23 milliards de dollars sur 12 ans. Le secteur privé sera aussi mobilisé, à hauteur d’un tiers des investissements sur la première phase de quatre ans, espère-t-on à Paris.

La communauté internationale a déjà œuvré au renforcement de l’armée libanaise lors de la conférence de Rome le 15 mars et doit faire un geste pour le million de réfugiés syriens au Liban le 25 avril à Bruxelles.

Publié le vendredi 6 avril 2018 à 17:35, modifications vendredi 6 avril 2018 à 17:32

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !