Insolite

Les photos avant / après de cette accro à l’héroïne sont hallucinantes !

Elle s’appelle Melissa Lee Matos, est Américaine, et a vécu un terrible enfer pendant plusieurs années. En effet, la jeune femme était accro à la drogue, l’héroïne, ce qui avait complètement transformé sa vie. Mais aujourd’hui, elle a réussi à s’en sortir, et a voulu prouver à tout le monde que c’était possible avec de la volonté et de l’envie… Les photos sont assez incroyables !

Melissa Lee Matos était ce qu’on appelle une héroïnomane. Elle ne pensait qu’une seule chose : gagner de l’argent et dépenser absolument tout pour acheter de la drogue. Elle avoue qu’elle était complètement addict, et que ça avait fait de sa vie un enfer. Malheureusement, impossible de s’en sortir. Mais il y a dix-sept mois, la jeune femme a eu comme une révélation.

Une prise de conscience

La jeune Américaine a eu la volonté de l’envie de s’en sortir. Elle ressemblait à un zombie à cause de l’héroïne, et a pris  conscience de la gravité de la situation. Melissa Lee Matos a tout fait pour s’en sortir, et aujourd’hui, c’est une sacrée victoire. D’ailleurs, elle a décidé de partager des photos d’elle sur les réseaux sociaux afin de sensibiliser les internautes aux dangers de consommation de drogue.

On découvre donc les photos de Melissa Lee Matos lorsqu’elle était encore sous l’emprise de drogue. Et les photos d’aujourd’hui, qui n’ont absolument plus rien à voir ! En effet, la transformation est très impressionnante. Elle-même n’en revient pas lorsqu’elle regarde ces photos. Voici ce que cette ancienne consommatrice d’héroïne a expliqué au journal The Sun :

Voilà à quoi je ressemblais, chaque jour, durant des années. C’est ce que voyaient mes proches et ma famille. J’étais malade, mourante. Tellement dans un sale état que je ne pensais pas que je pourrais redresser la pente un jour.

Mais finalement, tout est possible !

Un long combat

Melissa Lee Matos a donc réussi à s’en sortir et a expliqué que ce ne fut pas simple, mais qu’elle ne regrette absolument rien, bien au contraire :

J’étais une femme qui ne pensait qu’à dépenser le moindre cent pour de la drogue. J’avais oublié que j’avais des enfants à nourrir. Même si on pense qu’il n’y a pas de chemin pour s’en sortir, il faut y croire, il y a de l’espoir. C’est possible de sortir de là.

Les photos de cette jeune femme prouvent à quel point l’héroïne fait des dégâts. Mais c’est une belle histoire, pleine de vie et d’espoir, dont il faut absolument parler. Pour motiver ceux qui sont prisonniers de ces drogues destructrices…

Publié le mercredi 26 juillet 2017 à 9:03, modifications mercredi 26 juillet 2017 à 17:44

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !