Insolite

Les 8 animaux préhistoriques les plus étranges

Ces animaux préhistoriques vont soit beaucoup vous amuser, soit vous donner des sueurs froides !

Depuis l’apparition de la vie sur Terre il y a près de 3,8 milliards d’années, les espèces n’ont cessé d’évoluer pour aboutir à celles que nous connaissons aujourd’hui. Pendant tout ce temps, des millions de spécimens ont marché sur la même Terre où nous nous trouvons, et certains présentaient parfois des morphologies pour le moins surprenantes.

Parmi ces espèces aujourd’hui disparues, qui ont vécu pour la plupart il y a des millions d’années, nous vous avons sélectionné un florilège des animaux les plus étranges. En effet, certains d’entre eux ressemblent au mieux à des croisements absurdes entre plusieurs animaux actuels, ou au pire à de véritables aliens venus d’une autre planète.

1. Anisodon

Egalement connu sous le nom de Chalicotherium grande, cet animal étrange a vécu en Europe à la fin du l’ère du Miocène, qui s’étend de 23 à 5 millions d’années dans le passé. Celui-ci pouvait mesurer 2 mètres et peser jusqu’à 600 kilogrammes. Doté de courtes pattes arrières et de très longs bras, son aspect assez disgracieux lui permettait toutefois d’atteindre de hautes branches et de creuser le sol grâce à ses longues griffes pour en retirer des tubercules.

Les caractéristiques morphologiques de l’anisodon le font ressembler à un hybride entre le gorille et le cheval, bien qu’il ne puisse pas se déplacer aussi rapidement que ce dernier. Cet aspect très composite le rattache ainsi à deux types d’animaux ayant vécu il y a des millions d’années : d’un côté les Schizotheriinaes, qui comptent parmi les lointains ancêtres des actuels chevaux, et de l’autre les Chalicotherinaes, des animaux proches du gorille et du paresseux moderne.

2. Indohyus

L’indohyus est un mammifère relativement petit, de la taille d’un chat actuel, qui pouvait peser 10 kilogrammes. Il vivait vraisemblablement à une époque située entre 50 et 30 millions d’années, d’après la datations des fossiles retrouvés en Asie. Il se situe à mi-chemin entre le cochon d’Inde et l’antilope, un mélange qui lui confère un aspect étrange, mais attachant.

En s’attardant sur la structure des os de son crâne, plusieurs scientifiques se sont rendus compte que l’Indohyus présentait des similitudes troublantes avec certains cétacés actuels. Ces derniers étant des mammifères, leurs ancêtres étaient des animaux terrestres qui se sont petit à petit adaptés à la vie sous-marine. L’indohyus pourrait donc être le chaînon manquant pour expliquer ce passage de la vie terrestre à la mer.

 3. Josephoartigasia monesi

Cet ancêtre des rongeurs actuel ressemble de loin à un castor. Mais ne vous-y trompez pas ! En effet, il mesurait en moyenne 1,5 mètres de haut, et près de 3 mètres de large, une taille monumentale pour un rongeur, et sûrement l’un des plus gros qui ait jamais existé, comme en témoigne cette comparaison avec la taille d’un Homme actuel.

Josephoartigasia monesi, un (très) gros rongeur !

Josephoartigasia monesi vivait en Amérique du sud il y a 2 à 4 millions d’années,. Il se nourrissait de verdure, ce qui ne l’empêchait pas d’atteindre une masse comprise entre 500 et 2 500 kilogrammes, avec un poids médian de 1 200 kilogrammes, rien que ça !

4. Dromornis

Cet oiseau préhistorique qui ressemble à une autruche particulièrement musclée s’est éteint il y a seulement 30 000 ans. Cela signifie que nos ancêtres Homo Sapiens ont croisé la route du Dromornis en Australie, où il habitait exclusivement. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ces derniers ont dû être impressionnés.

En effet, cette espèce mesurait 3 mètres de haut en moyenne et pouvait peser jusqu’à 500 kilogrammes. Cette taille immense fait du Dromornis l’un des plus grands oiseaux ayant jamais existé, si ce n’est le plus grand.

5. Leptorycteropus

Ce mammifère de taille moyenne est paru il y 65 à 70 millions d’années. Son aspect étrange et il faut bien l’avouer assez disgracieux le rapproche fortement de l’actuel aardvark, un autre mammifère africain actuel souvent moqué pour son physique ingrat.

D’abord issu d’Afrique, le leptorycteropus s’est ensuite répandu en Europe et en Asie. Son alimentation, presque entièrement constituée de termites et de fourmis, lui a ainsi permis de survivre à l’extinction Crétacé-tertiaire qui a coûté la vie à des espèces d’apparences pourtant bien plus robustes comme le Tyrannosaure Rex.

6. Paraentelodon

Cet animal massif est un omnivore de la famille des antélodonts qui a vécu jusqu’à 16,3 millions d’années. Lointain ancêtre des actuels cochons, il présentait une morphologie et une taille bien plus robuste que ces derniers, puisqu’il pouvait mesurer plus de 2 mètres de haut. Son visage assez laid et asymétrique et son corps imposant lui permettaient de repousser certains prédateurs carnivores avec une grande efficacité.

7. Procoptodon goliah

Ce marsupial à l’aspect très proche des actuels kangourous vivait en Australie jusqu’à il y a 50 000 ans. Il a donc vraisemblablement croisé la route des premiers Hommes à habiter l’Australie, dont il pouvait mesurer jusqu’à 2 fois la taille. En effet, Procoptodon goliah faisait plus de 3,8 mètres de long, pour 2,7 de haut et un poids pouvant aller jusqu’à 300 kilos. Il s’agit donc de la plus grande espèce de kangourou ayant jamais existé. 

Son très petit museau lui donnait une allure caractéristique, tandis que son corps très musclé lui permettait de se déplacer à une vitesse de près de 45 kilomètres/heures. Malgré ce physique impressionnant, de nombreux scientifiques estiment que Procoptodon goliah a disparu à cause de l’arrivée des Hommes.

8. Paraceratherium

Cet animal imposant vivait entre 34 et 23 millions d’années en Asie centrale, à l’époque où une forêt tropicale la recouvrait presque entièrement. Il s’agit en outre de l’un des plus grands animaux à avoir foulé notre sol, puisqu’il pouvait mesurait jusqu’à 5 mètres de haut et 8 mètres de long. Cet herbivore impressionnant pesait également de 15 à 20 tonnes.

Son physique le fait ressembler à un hybride entre un éléphant et un rhinocéros actuel, le premier pour le corps, le second pour le visage. Doté d’un long cou qui lui permettait d’aller chercher de hauts feuillages dans les arbres, il utilisait sa taille imposante pour se défendre face aux prédateurs de l’époque.

 

Publié le lundi 25 juin 2018 à 13:02, modifications lundi 25 juin 2018 à 11:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !