Insolite

Le business des culottes usagées fait un tabac en France

Une nouvelle mode vient de voir le jour en France : la vente et l’achat de culotte sale ! Et c’est un vrai business pour certaines femmes.

C’est certainement l’une des modes les plus dégoûtantes du moment. En effet, l’achat de petites culottes usagées est devenu un véritable phénomène de société. Cette nouvelle tendance vient du japon et elle s’appelle là-bas la burusera, ce qui signifie la commercialisation de petites culottes de lycéennes ou d’étudiantes.

Pour se procurer ces petites culottes, il était possible de se rendre dans un distributeur automatique où se trouvaient des sous-vêtements sales. Aujourd’hui, c’est un business pour certaines jeunes femmes qui commercialisent leur culotte sur leur net.

En effet, cette mode de culottes sales s’est fortement répandue aux Etats-Unis où il n’est pas rare de trouver, aujourd’hui, sur certains site de ventes en ligne ce genre de produit. Le New York Post indique même que certaines femmes en ont fait leur principale source de revenus. Et bien oui, parce que les petites culottes sales coûtent de 25 à 300 euros ! A savoir que la vente de petite culotte sale est légale à condition que l’acheteur et le vendeur soient majeurs.

Malheureusement, ce phénomène n’a pas épargné la France. Ainsi le site “vends-ta-culotte”, créé en 2011 est en plein boom. Tous les désirs des acheteurs sont exaucées. Il faut savoir que si certains ont des désirs de culottes à motifs à pois ou rayés, en coton ou en synthétique, certains aiment qu’il y a ait de l’urine dessus, du sang de règles ou encore… Des excréments.

Publié le samedi 19 mars 2016 à 12:07, modifications samedi 19 mars 2016 à 11:21

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !